Accueil de « Les Eaux lourdes »

Les Eaux lourdes

mise en scène Thierry Falvisaner

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Mediapart - Balagan

dimanche 08 mars 2015

Les facettes d'Elizabeth Mazev

Par Jean-Pierre Thibaudat

Donc, un soir récent, ce souvenir en tête comme à chaque fois, je grimpais au Lucernaire jusqu’au Paradis, ainsi désigne-t-on la salle la plus élevée, trois escaliers y conduisent. A l’affiche, « Les eaux lourdes » une pièce inédite de Christian Siméon mise en scène par Thierry Falvisaner. 1939, Mara et Pierre (Christophe Vandevelde) ont un enfant, Ian (Arnaud Aldigé), un peu demeuré. La guerre survient, ils s’engagent dans la Résistance, leur ré...

Lire l'article sur Mediapart - Balagan

Image de la critique de SNES

lundi 23 février 2015

Un texte brillant d’une noirceur impressionnante

Par Micheline Rousselet

De quoi sommes-nous capables quand l’amour de l’autre est mort et qu’il nous quitte ? S’inspirant du mythe de Médée, Christian Siméon a écrit une tragédie moderne. En plaçant l’histoire après la guerre, le texte apporte un angle nouveau à la lecture du mythe. Comment échapper à l’héritage de la guerre, quand les trahisons historiques s’ajoutent aux trahisons amoureuses et que l’envie de vivre et d’aimer devient incandescente ?...

Lire l'article sur SNES

Image de la critique de Théâre au Vent

vendredi 13 février 2015

De véritables morceaux de bravoure jetés aux pieds de personnages mythiques

Par Evelyne Trân

Les eaux lourdes, cette étrange pièce de Christian Simeon, ce sont de véritables morceaux de bravoure jetés aux pieds de personnages mythiques, Médée et Jason. Pour mémoire, Médée tua ses deux enfants pour se venger de Jason son unique amour qui l’abandonna. Histoire passionnelle dont les ressorts pourraient alimenter les cours d’assise actuelles....

Lire l'article sur Théâre au Vent

Image de la critique de M La Scène

jeudi 12 février 2015

Vers un acmé final et terrible

Par Marie-Laure Barbaud

Au Lucernaire, Thierry Falvisaner, met en scène le texte âpre de Christian Siméon, un texte qui renoue avec les figures tragiques qui hantent l'imaginaire collectif, celle des résistants suppliciés et celle de Médée, l'infanticide. Du passé, de ses zones d'ombre et de douleur, reviennent les vagues qui vont frapper les quatre personnages de cette pièce puissante et noire....

Lire l'article sur M La Scène

Image de la critique de Hier au théâtre

jeudi 12 février 2015

Élizabeth Mazev, déchirante Médée en eaux troubles

Par Thomas Ngohong

En sortant de la salle haut perchée du Paradis, on comprend le coup de foudre d’Élizabeth Mazev pour Les Eaux lourdes. Dans cette réécriture moderne de Médée savamment agencée par Christian Siméon (La Vénus au Phacochère, joli succès à l’Atelier avec Alexandra Lamy), le drame antique laisse place à un thriller historico-familial sur fond d’infanticide trépidant. L’ancienne muse de Py engage la bataille avec un sens de l’hubris majestueusement...

Lire l'article sur Hier au théâtre

Image de la critique de Webtheatre

lundi 09 février 2015

Une Médée d’aujourd’hui

Par Gilles Costaz

Noir est l’univers de Christian Siméon, l’un de nos meilleurs auteurs. Noir, hanté, plein des maléfices d’une Histoire et d’un aujourd’hui sans cesse traversés de cruauté. Telles sont ses pièces Hyènes ou Le Cabaret des hommes perdus. Telles sont Les Eaux lourdes qui se souviennent à la fois des années de l’après-guerre et de la mythologie. Un couple s’est aimé. Il en est né un enfant. Mais les circonstances ont séparé le couple. L’homme s’est...

Lire l'article sur Webtheatre

Image de la critique de Sceneweb

jeudi 29 janvier 2015

Elisabeth Mazev, Médée moderne dans Les eaux lourdes

Par Stéphane Capron

Il y a des textes déchirants qui trouvent vie grâce à l’incarnation d’acteurs. C’est le cas de cette pièce très sombre de Christian Siméon, Les eaux lourdes, interprétée par une Elisabeth Mazev impériale....

Lire l'article sur Sceneweb

Image de la critique de Blog mediapart

lundi 21 juillet 2014

"Une passion sans limites, un grand moment de Théâtre"

Par Dashiell Donello

Les Eaux lourdes c’est le genre de pépite d’or que l’on trouve au OFF d’Avignon, ce spectacle d’une rare qualité, sans l’ombre d’une fausse note. Ecrit par Christian Simeon, ce texte aborde sans pudeur l’horreur de l’infanticide, sous fond de souvenirs de la Résistance. Sujet d’une dureté et d’une atrocité sans nom, c’est d’abord et pourtant d’amour, qu’il est question. Cet amour destructeur, ce sentiment de dépendance à l’autre et toute la...

Lire l'article sur Blog mediapart

Image de la critique de LeJDD.fr

samedi 27 juillet 2013

Les eaux lourdes, ça refoule

Par Alexis Campion

La comédienne Elizabeth Mazev joue une Médée des temps modernes dans une pièce inédite de Christian Siméon....

Lire l'article sur LeJDD.fr

Image de la critique de L'Humanité

mardi 16 juillet 2013

Les héros aussi sont parfois fatigués

Par Marie-José Sirach

La pièce de Christian Siméon, les Eaux lourdes, propulse le mythe de Médée au temps de la Résistance. Le jeu d’élisabeth Mazev impulse un tempo démoniaque....

Lire l'article sur L'Humanité