Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Les Bacchantes »

Les Bacchantes

+ d'infos sur le texte de  Euripide traduit par Michèle Raoul-Davis
mise en scène Bernard Sobel

On en parle dans la presse et sur le web

Un Fauteuil pour l'Orchestre

Image de la critique de Un Fauteuil pour l'Orchestre

lundi 11 février 2019

Le théâtre ainsi dépouillé de tout artifice redevient l’agora,

Par Denis Sanglard

Dionysos, fils de Sémélé la foudroyée et de Zeus, dieu de l’altérité se présente à Thèbes, ville qui lui refuse son culte et ses mystères. Premier acte de sa vengeance, les femmes devenues possédées et ménades se livrent désormais au culte dionysiaque. Parmi elles, Agavé, la mère de Penthée, roi de Thèbes et petit-fils de Cadmos, qui se refuse à Dionysos au nom de la raison sa divinité. Cadmos, père de Sémélé, et Tirésias le devin qui pressent...

Lire l'article sur Un Fauteuil pour l'Orchestre

Club de Mediapart - Les dits du théâtre

Image de la critique de Club de Mediapart - Les dits du théâtre

samedi 09 février 2019

Bernard Sobel n’a pas sorti les dieux de la machine théâtrale, au T2G

Par Dashiell Donello

En entrant dans la salle, nous voyons un film qui met en action des constructeurs de décors. Cela nous amène, peu à peu, dans l’intime du théâtre avant le théâtre, et nous nous imaginons que les colonnes en trompe l’oeil, vont restituer un temple de la période classique, probablement le Parthénon. Hélas ! Notre imagination était trop exigeante....

Lire l'article sur Club de Mediapart - Les dits du théâtre

Crayonné au théâtre.

Image de la critique de Crayonné au théâtre.

vendredi 19 janvier 2018

Le sourire du dieu.

Par Christian Drapron

Avec Euripide se clôt, dit-on, le cycle des grands tragiques grecs. C’est singulièrement avec sa dernière œuvre, « les Bacchantes », que le poète fait paraître sur scène, pour la première fois et pour ainsi dire « en personne », la figure de celui dont on associe le nom et le culte aux cérémonies qui ont donné naissance à l’art tragique : Dionysos.

Lire l'article sur Crayonné au théâtre.

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

jeudi 18 janvier 2018

Bernard Sobel : dernier masque avant la sortie

Par Jean-Pierre Thibaudat

Bernard Sobel met en scène « Les Bacchantes » d’Euripide dans une nouvelle traduction de sa collaboratrice de toujours, Michèle Raoul-Davis. Plus de soixante ans de théâtre au compteur pour déchiffrer le monde. Comme le vieil Euripide, Sobel se pose des questions et aide au questionnement. Encore une fois, Dionysos, venu de loin, arpente la scène....

Lire l'article sur Club de Mediapart

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

vendredi 12 janvier 2018

La belle bacchanale de Bernard Sobel

Par Philippe Chevilley

Sur le beau mur de pierres du théâtre de l'Epée de bois, défilent les images d'un décor de ville antique en construction/destruction. Bernard......

Lire l'article sur lesechos.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

vendredi 12 janvier 2018

Bernard Sobel dompte Les Bacchantes

Par Vincent Bouquet

"Pour clore l'aventure engagée il y a plus de soixante", dixit sa fidèle comparse Michèle Raoul-Davis, Bernard Sobel s'empare des Bacchantes au Théâtre de l'Epée de Bois. De la tragédie grecque on ne peut plus classique d'Euripide, il parvient à dégager une certaine modernité....

Lire l'article sur Sceneweb

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)