Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Le Coeur de l'hippocampe »

Le Coeur de l'hippocampe

+ d'infos sur le texte de Ronan Mancec
mise en scène Laure Fonvieille

:Mot de la metteuse en scène

Nos pères. C’est le point de départ du Cœur de l’hippocampe. Le mien et celui de Ronan Mancec, auteur et collaborateur de ce projet. Nos pères ont tous deux perdu la mémoire.

Lorsque l’on perd la mémoire « nous continuons de parler, mais nous cessons d’interpréter. La personne est vivante, mais l’histoire de sa vie est terminée », nous dit Nancy Huston dans L’Espèce fabulatrice. L’être humain se raconte et raconte tout le temps. Comment vivre sans les histoires, nos histoires, celles des autres, les grandes et les petites, les ordinaires et les extra-ordinaires ?

A partir de là, de mes recherches sur le fonctionnement de la mémoire, de mes recherches sur l’importance des histoires, je me suis rendue compte qu’il fallait en faire un spectacle. Dans ce spectacle il y aura des histoires, réelles, fictives, des références scientifiques et littéraires, une bouillabaisse, des choses à dire, de la laine, un repas de famille…

Les hippocampes cérébraux tiennent un rôle important dans la mémorisation. Nous allons donc plonger dans les méandres de notre cerveau pour atteindre l’hippocampe.

Le cœur de l’hippocampe c’est un texte en train d’être écrit. C’est une écriture de plateau qui se met en place. C’est un auteur qui lutte contre la disparition. C’est un auteur qui va prendre la parole. Ce sont deux comédiennes et un comédien qui vont l’accompagner, expérimenter. Ce sont des personnes qui vont réfléchir ensemble sur pourquoi il faut raconter des histoires. Ce sont des personnes qui racontent des histoires. Ce sont des personnes qui racontent des histoires au moyen des souvenirs, des mots et du langage et des corps. Ce sont des personnes qui vont donc plonger au cœur de l’hippocampe.

Il s’agit, ici, de se questionner sur notre rapport aux histoires, à notre mémoire. Pourquoi avons nous tant besoin de nous raconter des histoires ?

Raconter, conter, partager au théâtre est pour nous une manière de résister.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.