Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Le Cercle des utopistes anonymes »

Le Cercle des utopistes anonymes

+ d'infos sur le texte de Eugène Durif
mise en scène Jean-Louis Hourdin

:Note d'intention

A la suite de plusieurs « petites formes » réalisées avec Jean-Louis Hourdin dans des tentatives d’un théâtre « savant et populaire » (pour reprendre sa définition), j’ai éprouvé le besoin d’écrire autour de ce que peut représenter l’utopie aujourd’hui, en une période où son existence, sa nécessité ne paraissent pas trop être dans l’air du temps.

Pouvons-nous rêver encore d’une utopie vive ? (dans le sens où Rabelais écrit : « je ne bâtis que pierres vives, ce sont hommes »). Dans ce paradoxe, construire un espace de nulle part (c’est le sens étymologique d’utopie) qui soit en même temps un lieu concret ? Avec la conscience que ce rêve peut déboucher très vite sur un cauchemar bien réel. Avec ce que chacun d’entre nous a pu éprouver de désillusions…

Le texte ne se veut pas une réflexion « sérieuse » sur la question, même s’il peut évoquer ou faire surgir en chemin des questions importantes (qui sait ?)…Sous une forme qui serait à la fois joyeuse, clownesque (voire grotesque) ou lyrique…

Et au bout du voyage, peut-être simplement la chaleur de l’autre, d’un corps, d’un regard, d’un visage …Et le désir de rêver et de vivre…

Eugène Durif

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.