Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Le Souper »

Le Souper

mise en scène Louis Bonnet

:La Pièce

Le Souper est la pièce qui a fait connaître Jean-Claude Brisville du grand public. Il souhaite s’attaquer à deux figures machiavéliques qui « hantent toutes les deux, tout en se haïssant, un quart de siècle de notre histoire ».
Persuadé qu’une des règles du théâtre est de mettre en scène un conflit fort, il imagine le joute oratoire de deux hommes restés dans l’histoire comme « le Vice appuyé sur le bras du Crime », formule issue des Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand, citée à la fin de la pièce.
S’appuyant sur la biographie de Joseph Fouché par Stefan Zweig, il peaufine sa documentation, « comme un chercheur de trésors » « gratte l’Histoire et découvre de fabuleux gisements ».
Le 20 septembre 1989, la première est saluée par une ovation du public.
La pièce, représentée au théâtre Montparnasse tient ensuite l’affiche pendant trois ans en France avant d’être couronnée du Grand Prix du Théâtre de l’Académie française.
En 1992, elle est adaptée au cinéma par Édouard Molinaro, avec les comédiens Claude Rich et Claude Brasseur dans les rôles de Talleyrand et de Fouché.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.