theatre-contemporain.net artcena.fr

Accueil de « Le Premier »

Le Premier

+ d'infos sur le texte de Israël Horovitz traduit par Eric Kahane
mise en scène Dimitri Dubreucq

: Musiques

Avant tout, et devant tous, Mozart. Qui commence et finit cette pièce. L’inaccessible Mozart. Le contrepoint sacré de ces ambitions triviales. Le divin, le lumineux, le seul susceptible de racheter ce monde absurde selon Stephen. Le premier d’entre tous. Nous lui avons fait la part belle. Comment pourrait-il en être autrement ? Nous commençons le spectacle par une interprétation acapella des comédiens (comme si le vent nous le chuchotait) d’un extrait de son requiem que l’on reprendra avec furie et revisité dans un style moderne pour le final.


Entre-temps, des morceaux choisis surgiront au grès des interventions fécondes de son plus grand admirateur, Stephen : «Mozart ! Le seul, l’unique et absolu Mozart ! Je ne suis pas premier. Je suis second. Arrêtons-là, s’il vous plaît. Tout ça est insensé.»


Et puis, il y a ces danses, ces 4 danses comme autant d’étreintes simulées, sublimées. Ces danses autour de Molly, colorées de l’univers de chacun des hommes qui l’entraîne. Nous avons souhaité en créer les musiques nous-mêmes avec Jean-Luc Priano, notre compositeur, plutôt que de les extraire du répertoire. Ce travail apporte une parenté, un fil conducteur entre ces moments de séductions dansées. Il unifie l’ensemble et permet de caractériser précisément chacun des personnages.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.