theatre-contemporain.net

Accueil de « Le Petit chaperon rouge »

Le Petit chaperon rouge

+ d'infos sur le texte de Joël Pommerat
mise en scène Joël Pommerat

On en parle dans la presse et sur le web

lejdd.fr

Image de la critique de lejdd.fr

jeudi 04 mai 2017

Les confidences de Joël Pommerat

Par Alexis Campion

Plébiscité dans le monde entier, Joël Pommerat évoque son succès et sa méthode à l’occasion du retour sur scène de ses contes de fées....

Lire l'article sur lejdd.fr

L'Obs

Image de la critique de L'Obs

samedi 29 avril 2017

Où est la mère du Petit Chaperon rouge ?

Par Sophie Caillat

Le Petit Chaperon rouge de Pommerat est en blanc. Comme pour marquer la liberté qu’il s’est autorisée dans l’interprétation d’un texte qui appartient à tous, petits et grands....

Lire l'article sur L'Obs

Madame Figaro

Image de la critique de Madame Figaro

jeudi 27 avril 2017

Joël Pommerat donne vie aux contes pour enfants

Par Laetitia Cénac

Madame Figaro. – Le Petit Chaperon rouge est le premier conte que vous ayez réinterprété (2004). Pourquoi cette réécriture  ? Joël Pommerat. – Ma première impulsion a été d’intéresser une de mes filles, Agathe, alors âgée de 7 ans, à mon travail. Je voulais qu’elle prenne conscience de ce que je faisais quand elle ne me voyait pas....

Lire l'article sur Madame Figaro

France Culture

Image de la critique de France Culture

vendredi 11 décembre 2015

Le loup du Petit chaperon rouge, "gros lourd, abruti et ringard"

Par Rédaction

"Mon loup n'a rien à voir avec le loup parodique, gros lourd, abruti et ringard ". Après Deleuze hilare sur l'interprétation du loup chez Freud, Gotlib et les ogres ou la lutte des classes au prisme des contes de Grimm, écoutez comme Joël Pommerat revisitait Le Petit chaperon rouge en 2005....

Lire l'article sur France Culture

Image de la critique de Revue Agôn

lundi 13 mai 2013

Un conte renouvelé

Par caroline châtelet

Pourquoi aller au théâtre ? Cette question, qui recoupe un faisceau de motivations – intellectuelles, de divertissement, sociales –, en emporte avec elle une autre : pourquoi y retourner ? Si les réponses possibles sont complexes et intimes, il est certains spectacles, rares, devant lesquels ces interrogations résonnent particulièrement. C'est le cas du Petit Chaperon rouge de Joël Pommerat, spectacle qui en donnant un (...)...

Lire l'article sur Revue Agôn

Toutelaculture

Image de la critique de Toutelaculture

jeudi 02 mai 2013

C’est un conte que nous raconte ici Joël Pommerat.

Par Avela Guilloux

C’est l’histoire d’une petite fille, si mignonne dans son manteau rouge, que tout le monde l’appelait Le Petit Chaperon Rouge…C’est l’histoire de l’histoire du Petit Chaperon Rouge, passée entre les mains de Joel Pommerat, qui la débarrasse de toute désuétude, et y place les questions des enfants d’aujourd’hui....

Lire l'article sur Toutelaculture

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

samedi 27 avril 2013

Un loup aussi effrayant que séduisant

Par Fabienne Darge

Qu'il est désirable, le loup, dans Le Petit Chaperon rouge de Joël Pommerat... Que la peur est affolante, séduisante, dans ce spectacle qui a révolutionné - oui, oui - le théâtre dit "pour enfants", et qui est aujourd'hui repris, à Paris, dans ce lieu superbe qu'est la Maison des métallos, devenue établissement culturel pluridisciplinaire....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de la critique de Rhinocéros

lundi 22 avril 2013

Fin de loup

Par Gwendoline Soublin

Créée en 2004, Le Petit Chaperon rouge est la première pièce d’une série que le metteur en scène Joël Pommerat a consacrée au théâtre jeune/tout public. Bien avant le cruel et drôle Pinocchio en 2008 et encore plus loin de l’émouvant et révolté Cendrillon en 2011, la compagnie Louis Brouillard y cherchait déjà l’essence des contes, entre réalité et rêve. Sur un plateau nu que seules découpent les lumières d’Éric Soyer, cette version de l’histoire...

Lire l'article sur Rhinocéros

Image de la critique de Mes Illusions comiques.com

jeudi 18 avril 2013

"Les fourmis adorent qu'on leur raconte des histoires."

Par Audrey Natalizi

La pièce s'inspire bien sûr du conte mais Pommerat a un peu recentré le noeud de l'histoire. Plus que la peur du loup, c'est la solitude qui est au coeur de l'intrigue. La solitude de la petite fille, sans frère ni soeur et délaissée par une maman qui travaille trop ; la solitude de la grand-mère "qui est très vieille comme le sont souvent les vieux maintenant"....

Lire l'article sur Mes Illusions comiques.com

Image de la critique de Les Trois Coups

jeudi 23 décembre 2010

On retournerait bien dans les bois…

Par Laura Plas

Quand on était petit, on réclamait à cor et à cri une histoire, toujours la même. Plus grand, on s’est peut-être délecté de ces destinées mythiques qui nous mettaient dans le secret d’une fin funeste. Le Petit Chaperon rouge de Joël Pommerat joue avec ces angoisses délicieuses. Le plateau n’est pas encore éclairé que déjà les sons de la dangereuse forêt parviennent aux oreilles des spectateurs. Alors, tout de suite, le bruit de la cognée du bûche...

Lire l'article sur Les Trois Coups