Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Les Confidentes »

:Note d'intention

Tout a commencé lors de la lecture du « Journal d’une femme de chambre » d’Octave Mirbeau en mars 2015.

L’HISTOIRE Célestine est placée comme femme de chambre dans des maisons bourgeoises. Elle raconte dans son journal intime sa vision du monde, des ‘’maîtres et des petits‘’ dont elle fait partie. ÉMANCIPATION J’ai aimé la force de caractère et l’énergie combative du personnage. J’ai aimé aussi l’intelligence et l’humour qui sont ses armes de défenses ou de peines face à l’adversité. Sa condition de femme de chambre la lie à sa condition d’être humain. Elle n’a de cesse d’échapper à sa condition, à sa fonction, à son métier, donc à s’émanciper ! CONTEMPORANÉITÉ J’ai fait le parallèle avec le travail des femmes d’aujourd’hui, les métiers de service : comment travaille-t-on dans des hôpitaux, dans une banque, en entreprise - ou en faisant des ménages ? LES FEMMES PRENNENT LA PAROLE Je me suis adressée à certaines femmes et leur ai demandées de me parler de leur vie professionnelle. Quel était leur rapport au travail en terme de plaisir, de joie, de déception ou de peine ? Dans le fond, ce qui anime notre élan au travail. Quel sens donne-t’on au mot Travail ? Pourquoi travaille-t’on ? FACE CAMÉRA Les confidentes m’ont parlée ‘’face caméra‘’. A la manière de Célestine, elles ont raconté leurs visions du monde, ‘’des grands et des petits‘’ dont elles font partie. PLAISIR J’ai aimé la force de leurs paroles et leur énergie de vie. J’ai aimé leur lucidité et leur humour comme protection de leurs fragilités. PRÉTEXTE J’ai pensé qu’un personnage de roman pouvait être le prétexte à des rencontres et à des témoignages qui nous interrogent, nous, société avide d’égalité ou pas. THÉMATIQUE A-t-on avancé dans notre condition d’être humain ? Profitons-nous de notre émancipation ? Quelles sont les luttes de l’émancipation pour les femmes d’aujourd’hui ? LE RÉCIT La toile de fond des témoignages : c’est le récit de Célestine. Célestine sera tour à tour le personnage de l’oeuvre de Mirbeau, la passeuse de témoignages et le relais entre Mirbeau, les portraits de femmes et le public.

Erika Vandelet

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.