Accueil de « Le Groenland »

Le Groenland

+ d'infos sur le texte de Pauline Sales
mise en scène Baptiste Guiton

On en parle dans la presse et sur le web

Wanderer

Image de la critique de Wanderer

mardi 10 avril 2018

Un volcan sous la neige

Par Thierry Jallet

Le plateau est d’abord plongé dans l’obscurité hormis un faible halo entourant le clavier d’un piano. Les touches à peine éclairées, semblent flotter dans les ténèbres, en contrebas des gradins. Le public est alors attiré par un souffle, un halètement régulier venu de l’ombre. Progressivement apparaissent le piano ainsi que le musicien qui fait jaillir des touches les notes de Béla Bartók. Tel un îlot voguant à la surface du plateau,...

Lire l'article sur Wanderer

Le Tout Lyon

Image de la critique de Le Tout Lyon

lundi 09 avril 2018

Le Groenland enfiévré de Tiphaine Rabaud Fournier

Par Gallie Valette-Pilenko

Deuxième mise en scène de Baptiste Guiton au TNP cette saison, en tant que membre du cercle de formation et de transmission du TNP constitué par Christian Schiaretti, Le Groenland est une recréation à découvrir dare-dare, notamment pour la performance de la comédienne....

Lire l'article sur Le Tout Lyon

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

mardi 03 avril 2018

« Le Groenland », Une petite sœur pour Nora

Par Trina Mounier

Tiphaine Rabaud Fournier projette cette histoire intime hors d’elle-même vers un interlocuteur imaginaire. Son corps en constante agitation trahit son désarroi et dit sa fuite en avant. La scénographie se réduit à un socle mobile sur lequel est installé ce piano auquel la voyageuse s’appuie ou s’affronte… comme une montagne de non-dits...

Lire l'article sur Les Trois Coups

Le Petit Bulletin

Image de la critique de Le Petit Bulletin

mardi 03 avril 2018

Fondre l'armure au Groenland

Par Nadja Pobel

Au commencement, un souffle. Un halètement. Encore dans le noir, la narratrice est proche du suffoquement. Elle a besoin d’air. Son salut viendra de dire ce qu’elle vient de « décider sans prévenir » : partir en expédition au Groenland. Tiphaine Rabaud-Fournier rend à cette femme d’aujourd’hui ses contradictions et sa vaillance malgré le poids de la société. Et a même des airs de Romy Schneider chez Zulawski...

Lire l'article sur Le Petit Bulletin

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

mardi 03 avril 2018

Ce sont des femmes en mouvement

Par Jean-Pierre Léonardini

Un texte très dense, haché, haletant, véritable flot de paroles englobant une infinité de menus péripéties et de réflexions, au cours desquelles la jeune mère (l’est-elle vraiment ?) laisse libre cours à toutes impulsions, y compris celle d’abandonner la chair de sa chair... Cela se vit chez le spectateur en toute complexité, au sein d’une espèce de griserie suscitée par la motricité fiévreuse, néanmoins savamment dominée, de l’interprète....

Lire l'article sur L'Humanité