Accueil de « Le Bac 68 »

Le Bac 68

mise en scène Philippe Caubère

:Présentation

Il est seul en scène, avec, pour tout décor, une chaise et un banc. Mais ce n’est pas un one man show. Lui, il ne raconte pas sa vie, il la joue.

Trente-quatre ans après avoir créé La Danse du diable, l’oeuvre matricielle qui déroule la jeunesse d’un enfant du Pays provençal dans les années 50 à 70, Philippe Caubère retrouve son alter ego, Ferdinand Faure, et sa mère Claudine.
Le Bac 68, « digression dans le récit », raconte aux jeunes gens d’aujourd’hui la vie de leurs parents et les événements qui, en cette année pivot, ont bouleversé la société occidentale. Cette année où Claudine accompagnait son « p’tit garçon » de 18 ans au centre d’examen et au centre dramatique, où le théâtre se devait d’être révolutionnaire, et les metteurs en scène à l’écoute de la classe ouvrière.
En 1 h 30 chrono, le fabuleux comédien – pilier du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine – livre, sans temps mort, un spectacle unique.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.