Rechercher
 
Partager cette page » 
 
 
 

On en parle dans la presse et sur le web

Théâtre au Vent

Manifeste de mémoire

Par Evelyne Trân publié le lundi 20 novembre 2017

Pas de conscience individuelle sans conscience collective et inversement. A l’intérieur de la forêt des centaines de témoignages qu’a recueillies Lire l'article (site externe)...
 

état-critique.com

une somme de souvenirs intimes

Par Audrey Bigelin publié le vendredi 20 novembre 2015

Le théâtre comme un vibrant porte-voix des oubliés de la Grande Histoire du Communisme: une chambre d’écho des confessions récentes des enfants du 20ème siècle russe.... Lire l'article (site externe)...
 

Sceneweb

Belle contemplation entre idéal et regrets

Par Hadrien Volle publié le vendredi 13 novembre 2015

Le 8 octobre, l'auteure Biélorusse Svetlana Alexievitch s’est vue décerner le Prix Nobel de littérature. Le hasard faisant bien les choses, Stéphanie Loïk présente son adaptation de La Fin de l'homme rouge, dernier roman d'Alexievitch, avec un groupe de jeunes comédiens.... Lire l'article (site externe)...
 

Theatreactu

Quand l’homme rouge prit des couleurs, destin de l’ « homo sovieticus »

Par Marianne Mouton-Guernet publié le dimanche 08 novembre 2015

Par un heureux hasard, Svetlana Alexievitch s’est vue consacrée par le prix Nobel le 8 octobre dernier, alors qu’au même moment son œuvre imposante et poignante La fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement a été adaptée et mise en scène par Stéphanie Loïk, d’abord à Arcueil au centre culturel Anis Gras, maintenant au Théâtre de l’Atalante. Auteure biélorusse dissidente et engagée dans la restitution d’une mémoire faite de témoignages que la Russie voudrait oublier, Svetlana Alexievitch est aussi l’auteure de Supplication, chronique de l’apocalypse après Tchernobyl que Stéphanie Loïk avait déjà adapté et mis en scène en 2013. Lire l'article (site externe)...
 

Froggy's Delight

Des entretiens où l’on se livre, sans le savoir

Par Christian-Luc Morel publié le dimanche 08 novembre 2015

La prose de Svetlana Alexievitch - Prix Nobel de Littérature - est éclairée par le travail remarquable de Stéphanie Loik, tout cela dans les murs de l’Atalante, lieu de création, de qualité et d’audace.... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtre au Vent

A l'intérieur de la forêt des centaines de témoignages

Par Evelyne Trân publié le samedi 07 novembre 2015

Nous imaginons volontiers des lecteurs ou des lectrices plongés dans ce livre dans le métro aux heures d'affluence. C'est le meilleur climat pour aborder cette œuvre, pour s'éprouver à la fois dans et au dehors, entouré , individu coincé au milieu de la foule et en faisant partie. Lire l'article (site externe)...
 

Théâtre du blog

Au niveau du corps

Par Christine Friedel publié le mardi 27 octobre 2015

Svetlana Alexievitch vient de recevoir le prix Nobel de littérature et ce prix en dit beaucoup sur ce qu’on attend de la littérature aujourd’hui, qu’on a peut-être toujours attendu et quelquefois trouvé sous les dehors de la fiction et de l’éternelle nature humaine : un témoignage, un travail d’historien du présent ou du... Lire l'article (site externe)...
 

SNES

Nous sommes en train de faire nos adieux à l’époque soviétique

Par Micheline Rousselet publié le samedi 17 octobre 2015

Quand on a été pionnier puis komsomol en Union Soviétique, que l’on ait ou non rêvé de démocratie et de liberté, comment vit-on le capitalisme sauvage qui s’est installé après la chute du Mur ? La Biélorusse Svetlana Alexievitch, qui vient de recevoir le Prix Nobel de littérature, s’était lancée, dans son pays et en Russie, stylo et magnéto en main, à la rencontre d’hommes et de femmes, de tous âges et de tous milieux sociaux, ayant vécu ou non l’époque soviétique, dont un certain nombre rêvaient de liberté et tous confrontés Lire l'article (site externe)...
 

WebThéâtre

Vie et destin de l’homo sovieticus

Par Corinne Denailles publié le mardi 13 octobre 2015

Par un heureux concours de circonstances, la mise en scène de La Fin de l'homme rouge de la Biélorusse Svetlana Alexievitch par Stéphanie Loïk est sur la scène d’Anis gras à Arcueil exactement au moment où l’écrivain reçoit le prix Nobel de littérature. Une attribution hautement symbolique pour cette femme, écrivain et journaliste, engagée et dissidente qui n’a de cesse de gratter l’histoire de la Russie là où ça fait mal.... Lire l'article (site externe)...
 

Théâtrothèque

Une œuvre littéraire imposante

Par Philippe Delhmeau publié le lundi 12 octobre 2015

La fin de l'homme rouge ou le temps du désenchantement de Svetlana Alexievitch, une œoeuvre littéraire imposante adaptée et mise en scène de façon magistrale par Stéphanie Loïk. Servi par une troupe de jeunes comédiens généreux, entiers et simplement magnifiques, le temps du désenchantement s'ouvre sur une page cornée de l'histoire russe.... Lire l'article (site externe)...