Accueil de « La Tour de la défense »

La Tour de la défense

+ d'infos sur le texte de  Copi
mise en scène Marcial Di Fonzo Bo

:A propos de la pièce

Marcial Di Fonzo Bo et Copi, c’est une histoire qui dure. La Tour de la Défense, rarement jouée, est la troisième pièce de cet auteur qu’il met en scène.
On pourrait croire que Copi s’est amusé à prendre des personnages de Boulevard américain psychologique : « un vaudeville moderne et déjanté dans un espace design fonctionnel et propre. Une tour des solitudes ». L’histoire se passe le 31 décembre 1977. Un couple d’homosexuels blasés, une jeune mère meurtrière, un travelo mythomane et Ahmed, beau comme Dieu lui-même, sont tassés dans un appartement moderne, au treizième étage d’une Tour de la Défense, en attendant la nouvelle année.
Une version loufoque de l’apocalypse, avec dégustation de serpent farci au rat, crash d’hélicoptère et incendie généralisé.
Pour Marcial Di Fonzo Bo, « l’intérêt, le comique, viennent si les situations les plus abracadabrantes sont jouées dans un style des plus réalistes, en tout cas comme si elles étaient des plus normales. À partir de là, les protagonistes s’amusent à jouer avec les limites de l’acceptable.
Des expériences de plus en plus border-line. Mais nous restons fidèle à Copi, à son élégance, à la sobriété des dialogues qui semblent écrits pour le cinéma. Copi se permet tout et ouvre progressivement les portes du néant, avec un humour acide et vif. Il trace au scalpel le dessin d’une communauté d’hommes modernes égarés et seuls le soir du nouvel an… »

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.