Accueil de « La Mouette »

La Mouette

+ d'infos sur le texte de Anton Tchekhov
mise en scène Arthur Nauzyciel

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de regarts.org

vendredi 26 avril 2013

La mouette

Par Frédéric Manzini

Le décor fait de décombres, la beauté sauvage des masques en tête d'oiseaux, les effets de lumière, le soin apporté aux costumes, les moments dansés, la musique envoûtante de Winter Family, les interventions live du chanteur Matt Elliott : tout est à l'unisson. Il en résulte une atmosphère impressionnante, lancinante et noire, profondément désespérée mais qui garde toujours sa belle élégance...

Lire l'article sur regarts.org

Bigorre.org

Image de la critique de Bigorre.org

jeudi 18 octobre 2012

La mouette revisitée d’Arthur Nauzyciel

Par Stéphane Boularand

Dès le début du spectacle, on comprend vite que cette Mouette crée dans la cours d’honneur du Palais des Pape lors du dernier Festival d’Avignon n’est pas qu’une simple nouvelle présentation de la pièce d’Anton Tchekhov, une mise en abime et un huis clos d’un auteur incompris qui aime une apprentie actrice qui aime un écrivain installé qui est aussi l’objet de tous les désirs de l’auteur de théâtre. Le texte d’un Tchekhov au sommet de son art....

Lire l'article sur Bigorre.org

Image de la critique de Les Trois Coups

jeudi 26 juillet 2012

Un théâtre d’ombres

Par Lorène de Bonnay

Arthur Nauzyciel, encore marqué par son dernier spectacle sur la Shoah, « Jan Karski », conçoit une « Mouette » pour la cour d’honneur autour du motif du spectre. Une lecture a priori très singulière et lugubre. Pourtant, cet éclairage qui enténèbre le texte de Tchekhov parvient subtilement à creuser son sens, le faire résonner, l’ouvrir....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de Le Monde.fr

mardi 24 juillet 2012

"La Mouette" survole enfin la Cour d'honneur

Par Brigitte Salino

Peu à peu, le mistral s'est levé, glaçant les spectateurs qui s'enfouissaient sous les couvertures distribuées à l'entrée de la Cour d'honneur du Palais des papes. Mais, ce soir-là, vendredi 20 juillet, l'ennemi du théâtre est devenu son allié : le vent s'accordait à La Mouette, de Tchekhov (1860-1904), telle qu'Arthur Nauzyciel l'a mise en scène et qu'elle fut jouée, en ce soir de première où les désertions furent rares et où l'on sentait, en...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Image de la critique de Le Figaro

mardi 24 juillet 2012

Avignon, une Mouette mazoutée

Par Armelle Heliot

Un échouage est un échouage. Ici, à jouer les esprits forts, toute une équipe s'englue littéralement dans un décor mazouté. Un spectacle de près de quatre heures, tout en coquetteries ridicules, petits ballets sous masques d'oiseaux, costumes grotesques, diction affectée, triturage du texte, musique décorative. L'arrogance première est de rendre incompréhensible à qui ne connaîtrait pas La Mouette, de Tchekhov....

Lire l'article sur Le Figaro

Image de la critique de Télérama

samedi 07 juillet 2012

“La Mouette” apprivoisée par Arthur Nauzyciel

Par Fabienne Pascaud et Emmanuelle Bouchez

Mi-mai, salle de répétition Lilas en Scène, aux portes de Paris. Dès l'escalier en colimaçon, des pas rythmés se font entendre... Les acteurs sont censés travailler La Mouette, et pourtant ils dansent, s'enchevêtrent à deux, à trois ou tous ensemble sous le regard de Damien Jalet, chorégraphe appelé à la rescousse par Arthur Nauzyciel. Le metteur en scène adore regarder comment la troupe commence ainsi le travail de la journée : une heure et demi...

Lire l'article sur Télérama