Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Faculté des rêves »

La Faculté des rêves

+ d'infos sur l'adaptation de Lucas Samain,
mise en scène Christophe Rauck

:Les thématiques

● Le féminisme, les femmes, les liens mère/fille, l’homosexualité féminine

Non seulement le personnage principal est une féministe radicale, mais l’ensemble de la pièce réinterroge en permanence les rapports hommes/femmes, la domination masculine. Tout en remettant dans une perspective historique les propos tenus, il est intéressant à l’heure de « l’après #metoo » de retraverser l'histoire des revendications féministes, l’évolution, les victoires, les défaites et la régression dans certains aspects de la lutte féministe.

  • Lecture conseillée
  • Mes bien chères sœurs, Chloé Delaume

● Les rapports mère/fille

Dans la mesure où de nombreuses scènes mettent en présence Valerie et sa mère Dorothy, leurs rapports sont intéressants à étudier dans la complexité du lien fusionnel qu’elles entretiennent.

  • En prolongement
  • les séries Shameless, Absolutly fabulous
  • Les pièces de J. Pommerat dans le recueil : Cet enfant
  • Le film de M. Haneke d’après le roman de E. Jelinek, La pianiste

● L’homosexualité féminine

Le couple formé par Valerie et Cosmogirl, les références au manifeste SCUM qui prône l’éradication des hommes, la relation de séduction de Valerie avec Cooker, la psychologue, la relation avec la mère,sont autant de supports pour travailler la relation aux femmes, le lien de sororité, la relation amoureuse, le statut du couple homosexuel.

  • Parcours de lectures
  • Ecoute la ville tomber, Fracassés, K. Tempest
  • 4.48, Psychose, S. Kane

● L’art, la création, le monde des artistes, le pop art, le monde de l’édition, les écrivains.

  • «Les mots flashent en toi ...il y a cette clairvoyance dans tes textes, cette irritation, tu écris comme si la machine était une extension de tes bras» (La Narratrice, p 63)

Valerie décrète très tôt vouloir devenir écrivain, elle écrira une pièce de théâtre et un manifeste, elle côtoiera un artiste, Andy Warhol, un éditeur, participera à un film: autant d’éléments qui permettent d’étudier et d’analyser les propos tenus sur le monde de la création, les difficultés inhérentes au statut d’écrivain. De la réplique récurrente de Valerie «je serai écrivain» à la fierté de sa mère Dorothy,jusqu’aux scènes d’échanges avec Andy Warhol, le texte accorde une place importante à cet aspect du personnage.

Il faut également souligner la présence de la narratrice dans le corps même de la fiction, ce qui suggère aux lecteurs et spectateurs une réflexion sur le statut du réel, du fictionnel, et une analyse des liens qu’entretient un auteur avec son objet de création (cf: la remarque de Sara Stridsberg dans la postface sur l’aspect douloureux de l’écriture d’un texte qui prend pour objet une destinée malheureuse)

● Le pouvoir, le pouvoir de l’argent, des hommes, les abus de pouvoir, la prostitution

  • « Tu sais que la virilité est une déficience organique ? » (Valerie, p 35)

Le pouvoir de l’argent est dénoncé tout au long de pièce, que ce soit par l’inscription de la protagoniste dans une famille modeste, les allusions aux difficultés financières pour suivre des études, la nécessité de se vendre revendiquée par les deux femmes, Valerie et Cosmogirl, les tractations avec l’éditeur, les remarques sur le goût immodéré de l’argent pour Andy Warhol.

  • Parcours de lecture :
  • Folle, Putain, N. Arcan

● L’univers psychiatrique, les psychologues, la psychologie, les hôpitaux psychiatriques

Il est à souligner que Valerie suit des cours de psychologie, qu’elle diagnostique autant que la psychologue à qui elle a affaire, que les concepts analytiques ne lui sont pas étrangers et que son comportement joue avec les codes en général et les outils d’analyse en particulier. Elle se joue des protocoles d’interrogatoire au tribunal comme de ceux des entretiens avec les psychologues. Elle se livre à une déconstruction systématique des systèmes de pensées et réinterroge par cette posture les idéologies qui sous-rendent ces savoirs savants, (masculins dirait-elle) incitant par une provocation verbale, gestuelle permanente, le lecteur/spectateur à réinterroger ces dispositifs et leurs langages.

  • Parcours de lectures :
  • Le bal des folles, V.Mas
  • Pastorale américaine de P.Roth
  • Films :
  • Camille Claudel, B. Nuytten,
  • Camille Claudel 1915, B. Dumont,
  • Théâtre :
  • 4.48, Psychose, S. Kane

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.