Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Faculté des rêves »

La Faculté des rêves

+ d'infos sur l'adaptation de Lucas Samain,
mise en scène Christophe Rauck

:Edito

par Carine Capone, professeure de lettres

Ce dossier pédagogique met à l’honneur les artistes en colère. Au premier rang figure Christophe Rauck, metteur en scène de renom. L’actuel directeur du théâtre du Nord a dernièrement monté des pièces de répertoire (Comme il vous plaira de William Shakespeare, Un pays lointain de Jean-Luc Lagarce) comme il a accompagné la création de deux pièces en lien avec le dramaturge Rémi De Vos (Ben oui mais enfin bon et Départ volontaire).

Il s’intéresse cette saison à un roman de la suédoise Sara Stridsberg, La Faculté des rêves 1. Membre de l’académie du Nobel, l’auteure engagée exhume une artiste underground des années 1960 : Valérie Solanas. Féministe d’avant-garde, celle qui se voulait être « la première pute intellectuelle des États-Unis » s’est surtout fait connaître pour avoir, sans raison apparente, porté trois coups de feu sur Andy Warhol en 1968.

L’enjeu de la pièce est, d’une part, d’adapter le roman de Sara Stridsberg qui a tant séduit Christophe Rauck, de l’autre de rendre au personnage de Valérie Solanas toute sa complexité.  «  Arrêtons d’en faire une pauvre fille » est l’un des mots d’ordre du metteur en scène qui envisage de faire revivre, le temps d’un spectacle, une artiste tombée dans l’oubli, auteure d’une utopie pamphlétaire, un monde où les hommes n’ont plus leur place, SCUM Manifesto.

Le présent dossier propose également d’ouvrir quelques pistes pour préparer les élèves à la rencontre de cette personnalité complexe de Valérie Solanas 4, de son engagement, et du contexte culturel des États-Unis dans les années 1960.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.