Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Douleur »

:Présentation

La Douleur fait le récit des jours qui suivirent la libération des camps de concentration, au printemps 1945. Marguerite Duras y raconte l’insupportable attente de son compagnon, Robert L., arrêté en 1944. Est-il vivant ? Est-il mort ? Entre les allées et venues à la gare d’Orsay dans l’espoir tenace de le voir réapparaître, la publication du journal Libre et les conversations avec D., ce journal retranscrit le cheminement sinueux, sombre et terrible d’une femme qui met tout en œuvre pour surmonter l’angoisse. Tandis que le voile commence à être levé sur l’horreur des camps, l’autrice est prise dans un face-à-face avec la mort. De sa plume sèche et poignante, elle dissèque cette attente : les errements intérieurs, les images obsédantes et les gestes quotidiens inlassablement répétés, comme une tentative de survie. Premier volet d’une saison théâtrale durassienne, ce spectacle rend hommage à l’écrivaine en quête littéraire, plongée dans une introspection presque terrible lorsqu’on sait l’autre douleur, à vif, dont témoignera de son côté Robert Antelme.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.