Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « La Dame de chez Maxim »

La Dame de chez Maxim

+ d'infos sur le texte de Georges Feydeau

:Présentation

Raconter La Dame de chez Maxim ? Autant vouloir mettre en mots un feu d'artifice. Feydeau part d'une situation typique : un brave bourgeois se réveille chez lui avec la gueule de bois et tente en vain de se rappeler comment il apassé la nuit... D'une donnée initiale presque éculée, dont Labiche avait fait un si brillant usage dans L'Affaire de la rue de Lourcine, Feydeau tire une apocalypse de quiproquos catastrophiques dont on a pu juger qu'elle constituait "Le Soulier de satin du vaudeville". Dans une ambiance qui tient à la fois du carnaval et du polar à suspense, Feydeau truffe les situations d'une pluie de traits et de bon mots dont la fantaisie et la truculence finissent par avoir raison, à l'usure, des résistances les plus obstinées. Rien ne réclame plus d'organisation et de méthode que cette fantastique machine à produire du désordre. Mais après Le Roi Lear et La Mort de Danton, Jean-François Sivadier peut être sûr de ses troupes, à l'heure où il change totalement de registre pour aborder enfin le maître insurpassé du nonsens cartésien et son théâtre enfantin et cruel.

Daniel Loayza

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.