Accueil de « L'Avare : un portrait de famille en ce début de 3ème millénaire »

L'Avare : un portrait de famille en ce début de 3ème millénaire

+ d'infos sur l'adaptation de Peter Licht,
d'après L'Avare de  Molière

On en parle dans la presse et sur le web

Image de la critique de Théâtre du blog

lundi 24 novembre 2014

Comme une variation sur L’Avare

Par Véronique Hotte

L’Avare : un portrait de famille en ce début de troisième millénaire de Peter Licht, d’après Molière, mise en scène de Catherine Umbdenstock Selon la note d'intention, par ailleurs passionnante et juste sur le monde contemporain, cet Avare, inspiré de Molière, est ici une revue avec dialogues, musique et chansons, où, de numéro en numéro, chacun des enfants d’Harpagon vient parler de lui : « C’est, dit Peter Litcht, le règne de...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de Toute la Culture

vendredi 21 novembre 2014

Un auteur qui s’interroge sur le capitalisme.

Par Geoffrey Nabavian

L’Avare : un portrait de famille en ce début de 3e millénaire. Ce soir, le vieil Harpagon ne sera pas visible. Il n’y a que des jeunes sur scène. Qui ont l’âge de la metteuse en scène, Catherine Umbdenstock. Ils incarnent les protagonistes du texte de Molière : le couple Cléante-Marianne, un autre duo, Valère-Elise, le valet La Flèche, et Frosine, intrigante qui, ici, est devenue une pauvre domestique débordée. Ou une vieille tante… Enfin, c’est...

Lire l'article sur Toute la Culture

Image de la critique de Au poulailler

dimanche 01 juin 2014

une version (très) revisitée de l’auteur

Par Myrto Reiss

Jeune compagnie franco-allemande, Epik Hotel fait le pont entre les deux pays, alternant les langues et les distributions, revisitant les classiques sans complexe et dans un langage artistique où coexistent musicalité, jeu exubérant et esthétique fourre-tout....

Lire l'article sur Au poulailler

Image de la critique de Le Monde

jeudi 29 mai 2014

Molière contre l'apathie des trentenaires

Par Brigitte Salino

Cet Avare a une double origine : française, avec son auteur historique, Molière, et allemande avec son auteur contemporain, PeterLicht. Comme on s’en doute, PeterLicht est le pseudonyme d’un activiste qui a décidé de vivre masqué, sinon caché. Il ne donne pas d’indications sur sa biographie, vit à Cologne, compose de la musique, dessine et écrit, en privilégiant des thèmes dont témoignent les titres de deux de ses albums, Chants de la fin du...

Lire l'article sur Le Monde

Image de la critique de Miroir Mag

jeudi 29 mai 2014

Théâtre en mai : notre triple critique de L'Avare

Par Valentin Euvrard, Nicolas Boeuf et Marion Chevassus

A la rédaction du Miroir, on ne voulait pas passer À côté de l'Avare joué au théâtre Mansart dans le cadre de Théâtre en Mai. Comme pour War Sweet War, on s'est battus pour décider qui irait et on a fini par y aller à trois. Une triple critique pour vous donner des avis différents [...]...

Lire l'article sur Miroir Mag