Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Oiseau-lignes »

L'Oiseau-lignes

Chloé Moglia (Direction artistique)


:Des croisements

Il y a des lignes, obsession tenace qui perdure. En filigrane, l’anthropologue Tim Ingold qui entraine nos esprits à savoir opérer des reconfigurations de sens et des sens. (Une brève histoire des lignes–Ed Zones Sensibles). Il a un principe Oiseau, quelque chose de l’envol, de l’élévation, qui jouxte un endroit lié à l’enfance, à une forme de légèreté. En face, présente: la pesanteur qui relie au sol. J’entends la voix de V. Jankélévich parler de  «celui qui fait l’ange,qui n’est qu’un charlatan, et qui retombe pesamment au sol.»
La verticalité de l’envol croise l’axe avant-arrière de la durée.

Ainsi lignes, oiseaux, enfance, temps, lourd/léger, parole/chant, présence/absence constituent les éléments du tissage à l’œuvre.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.