Rechercher
 
vous êtes ici : Accueil Spectacles L'Imparfait L’imparfait, sale temps pour Victor.
Partager cette page » 
 
 
 

l'insensé

L’imparfait, sale temps pour Victor.

Par Yannick butel publié le 2017-07-25

Une mise en scène enjouée, un style simple, quelques moments didactiques (on récite les leçons et on donne la valeur des temps de l’indicatif), et qui finit par un chaos salvateur. Quant à en faire un travail critique sur l’envahissement de la machine, la menace que fait planer la technique, une étude sur l’influence déterminante qu’exerce les parents sur l’avenir des enfants… on peut douter que cela soit la première chose que l’on perçoit.

Lire l'article (site externe)

On en parle dans la presse et sur le web

Comme il vous plaira

Un spectacle qui nous transporte au pays de l'enfance !...

Par Judith Policar publié le samedi 29 juillet 2017

Quand le spectacle commence nous voyons une maison jaune entourée par des bords de lumière. Celle-ci rappelle les dessins d’enfants. D’ailleurs à plusieurs reprises Victor, le petit garçon, dessine sa famille devant la maison. Dans ce texte, Olivier Balazuc aborde des questions d’éducation. Faut-il mieux avoir un enfant parfait qui agirait comme un robot ou alors un un enfant pas tout à fait parfait mais qui nous surprendrait ? Lire l'article (site externe)...
 

Profession Spectacle

Petit éloge de « L’Imparfait » réussi pour Olivier Balazuc

Par Pierre Monastier publié le jeudi 27 juillet 2017

Olivier Balazuc joue avec finesse sur les différentes formes de langage : le symbolique, le narratif et le théorique s’articulent harmonieusement pour s’adresser à des publics d’âges différents. L’écrivain et metteur en scène propose une analyse fine sur la distanciation de l’enfant par rapport aux parents, qui lui permet de construire librement son identité propre. Une proposition artistique riche et équilibrée.... Lire l'article (site externe)...
 

L'Alchimie du Verbe

Etre ou n'être pas parfait

Par Raphaël Baptiste publié le mardi 25 juillet 2017

Le spectacle nous montre alors un miroir de notre incomplétude, tant celle de l'enfant qui se construit, que celle de l'adulte qui aux différentes étapes de la vie s'interroge sans cesse sur ce qu'il doit incarner aux yeux de ses enfants pour les faire grandir dans la vérité.... Lire l'article (site externe)...
 

Comme il vous plaira

Un spectacle qui nous transporte au pays de l’enfance…...

Par Judith Policar publié le vendredi 21 juillet 2017

Quand le spectacle commence nous voyons une maison jaune entourée par des bords de lumière. Celle-ci rappelle les dessins d’enfants. D’ailleurs à plusieurs reprises Victor, le petit garçon, dessine sa famille devant la maison. Dans ce texte, Olivier Balazuc aborde des questions d’éducation. Lire l'article (site externe)...
 

WebThéâtre

Un impertinent et pertinent éloge du pas de côté

Par Dominique Darzacq publié le jeudi 20 juillet 2017

Après Où sont les ogres de Pierre-Yves Chapalain, Tristesse et joie dans la vie des girafes de Triago Rodrigès et Thomas Quillardet, le Festival d’Avignon propose à la Chapelle des Pénitents blancs, lieu dédié aux spectacles jeune public, L’Imparfait, une savoureuse et astucieuse leçon de désobéissance, écrite, mise en scène par Olivier Balazuc, comédien, metteur en scène, auteur, père de famille attentif et un brin poète qui regarde grandir sa... Lire l'article (site externe)...
 

WebThéâtre

Un impertinent et pertinent éloge du pas de côté

Par Dominique Darzacq publié le jeudi 20 juillet 2017

Après Où sont les ogres de Pierre-Yves Chapalain, Tristesse et joie dans la vie des girafes de Triago Rodrigès et Thomas Quillardet, le Festival d’Avignon propose à la Chapelle des Pénitents blancs, lieu dédié aux spectacles jeune public, L’Imparfait, une savoureuse et astucieuse leçon de désobéissance, écrite, mise en scène par Olivier Balazuc, comédien, metteur en scène, auteur, père de famille attentif et un brin poète qui regarde grandir sa... Lire l'article (site externe)...