Accueil de « L'Hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains »

L'Hiver quatre chiens mordent mes pieds et mes mains

+ d'infos sur le texte de Philippe Dorin
mise en scène Matthias Urban

:Présentation

Sur une scène immaculée comme un jour d’hiver ou comme une page blanche, un couple s’inquiète. « Tu sais, y a un type, là-bas, il est assis en ce moment derrière son bureau pour écrire notre histoire, et là, il a pas beaucoup d’idées… » prédit l’homme. Ne pouvant compter que sur eux-mêmes, ils vont devoir s’inventer tout seuls une maison, une famille, un destin, les couleurs de leurs vies.

Matthias Urban monte pour la première fois en Suisse romande cette pièce de Philippe Dorin qui a obtenu en 2008 le Molière du meilleur spectacle jeune public. L’occasion de découvrir ce dramaturge majeur de la littérature francophone dont l’œuvre tout entière est tournée vers l’enfance…

« Mon désir est toujours d’écrire une belle histoire pour les enfants, avec un début et une fin, de beaux personnages qui traversent de grandes épreuves, avec des rebondissements, de grandes batailles et la conquête d’un beau royaume à la fin, et peut-être même le cœur d’une jolie princesse à la clé. Mais je n’y arrive jamais. C’est sans doute ça qui me sauve. (…) Je me retrouve toujours avec un paquet de scènes surgies de nulle part, toutes hors sujet, très loin de la belle histoire que je m’étais fixée au départ et de l’idée que je me fais du métier d’auteur. Mais ça vient du cœur, sans préméditation, un peu comme les enfants qui disent tout haut et très fort les choses qu’on ne doit pas dire, en tout cas pas comme ça, ni à ce moment-là.»
Philippe Dorin

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Voir un exemple Je m'abonne