Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge »

L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge

+ d'infos sur le texte de Hélène Cixous traduit par Ang Chouléan

:L’Ecole des Arts Phare Ponleu Selpak

Les jeunes cambodgiens jouant dans la version de 2010 de L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge sont tous issus de L’Ecole Phare Ponleu Selpak, une grande école d’arts du spectacle, de musique et d’arts visuels qui se trouve à Battambang au nord-est du Cambodge.

L’Ecole tire ses origines d’ateliers de dessin pour enfants organisés dès 1986 au Site 2, un camp de réfugiés situé à la frontière thaïlandaise. L’idée d’une association créative visant à favoriser l’expression des enfants, notamment à travers l’art, afin de dépasser les traumatismes de la guerre et de la vie en camps, est donc née de ces ateliers. Cette idée guide encore aujourd’hui le travail de l’Ecole Phare.

L’Ecole Phare centralise son action autour de la pratique artistique déclinée sous ses multiples formes et applications. Son but est de favoriser l’expression artistique des enfants, mais aussi de répondre à leurs besoins psychosociaux (instruction, savoir-vivre, savoir-être, développement personnel). D’autre part, elle tente de favoriser la réappropriation par les populations et la renaissance de la culture au Cambodge; culture qui fut sérieusement et profondément endommagée par les années de guerre en général.

Au début des années 90, l’Ecole s’installe dans le village d’Anchanh, près de Battambang. Quatre anciens élèves de l’Ecole, devenus à leur tour professeurs, se chargent de sa direction. Elle évolue énormément avec la fondation d’une troupe de cirque en 1998 par Khoun Det, l’un des quatre directeurs. Les ateliers de cirque font que l’Ecole s’ouvre à d’autres élèves – pour la plupart déscolarisés ou abandonnés.

La troupe de théâtre de Phare a été créée en 2000. Elle se compose de jeunes circassiens. Son objectif est d’offrir au public cambodgien des outils de réflexion pertinents sur des problèmes sociaux contemporains comme le SIDA, le trafic des enfants, l’hygiène et la violence conjugale. De nombreux membres de la troupe viennent eux-mêmes d’une situation familiale difficile et ont été déscolarisés très tôt pour aider leurs familles. La pratique du cirque puis celle du théâtre est alors devenue pour eux un moyen de se sortir de la rue et de se réinsérer dans la société.

L’Ecole Phare Ponleu Selpak est aujourd’hui l’un des plus importants centres culturels au Cambodge. Avec le soutien du Ministère de l’Éducation cambodgien, de l’Ambassade de France au Cambodge et d’un fond d’aide bilatéral japonais, l’Ecole a pu faire construire une école primaire, un collège et un lycée sur son site. 1 250 enfants y viennent chaque jour. La scolarité y est gratuite, et une bibliothèque contenant du matériel pédagogique est à disposition de tous.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.