Accueil de « L'Événement »

L'Événement

mise en scène Françoise Gillard

:Présentation

Dans « L’Événement », Annie Ernaux raconte en détail et avec le recul de plusieurs décennies trois mois de sa vie, entre octobre 1963 et janvier 1964 ; trois mois séparant la période où elle se découvre enceinte et les jours qui suivent son avortement.

Trois mois durant lesquels sa résolution se heurte aux préjugés, à la morale et à la violence d’un monde façonné par la domination masculine. Face à une « faiseuse d’anges », elle décrit comment elle s’est sentie naître en tant que femme. La nécessité de son récit ne vient effacer qu’une seule culpabilité : celle que cet « événement » lui soit arrivé et qu’elle n’ait pas pu, pendant si longtemps, l’inscrire dans un geste d’écriture, afin de le partager.

« Il est peu d’auteurs qui, du réel, n’aient pas une vision enchantée, travestie, séparée. Peu d’auteurs qui savent enserrer en quelques mots le fait matériel sans l’idéaliser quelque peu. C'est une affaire de style. Annie Ernaux écrit ainsi : elle sait rendre compte du réel sans majuscule » dit Denis Podalydès qui met en scène Françoise Gillard dans ce texte dont la comédienne relève l’importance si malheureusement contemporaine. « Le silence qui entoure encore les femmes qui font ce choix de l'avortement n'a jamais été aussi bruyant. J'espère qu'à travers la langue si personnelle et intime d’Annie Ernaux, je pourrai faire entendre cette petite voix, ce cri : "Plus jamais ça ! " »

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.