Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Ecole des femmes »

L'Ecole des femmes

+ d'infos sur le texte de  Molière

On en parle dans la presse et sur le web

Hier au théâtre

Image de la critique de Hier au théâtre

lundi 12 novembre 2018

L’Écoles des femmes en rouge et noir de Braunschweig

Par Thomas Ngohong

Molière à la salle de gym, est-ce vraiment raisonnable ? Une petite moue dubitative s’esquisse sur nos lèvres en apercevant Arnolphe et son ami Chrysalde suer sang et eau sur des vélos d&rsqu…...

Lire l'article sur Hier au théâtre

PublikArt

Image de la critique de PublikArt

dimanche 11 novembre 2018

Fascinante "École des femmes" : la comédie explosive se déploie à merveille

Par Amaury Jacquet

Stéphane Braunschweig retrouve l’œuvre de Molière avec cette comédie noire, explorant le dessein d’un homme qu’il le confine à une forme de folie dont le discours glaçant résonne particulièrement avec la libération de la parole des femmes que nous vivons aujourd’hui....

Lire l'article sur PublikArt

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

dimanche 11 novembre 2018

« L'Ecole des femmes » à la dure de Stéphane Braunschweig

Par Vincent Bouquet

Durant les premières minutes de « L'Ecole des femmes », Stéphane Braunschweig nous aura donné quelques sueurs, froides. Sans raison logique......

Lire l'article sur lesechos.fr

France Culture - La grande table

Image de la critique de France Culture - La grande table

dimanche 11 novembre 2018

"L'Ecole des femmes", "cette pièce a aujourd’hui encore son importance"

Par Arnaud Laporte

Faire entendre cette pièce aujourd’hui me paraît relever de la salubrité publique. Je ne vois quasiment que des qualités dans ce spectacle. Le travail scénographique nous donne des images assez saisissantes, assez belles. Je trouve que la vidéo utilisée très sobrement,...

Lire l'article sur France Culture - La grande table

hottello

Image de la critique de hottello

samedi 10 novembre 2018

L’Ecole des femmes représente bien une « école »

Par Véronique Hotte

En insérant dans L’Ecole des femmes (1662) le motif du « confident inapproprié » – le jeune Horace se jetant sans le savoir dans la gueule du loup puisqu’il raconte son aventure amoureuse avec Agnès à son rival même, le barbon Arnolphe qui « garde » sa pupille pour pouvoir l’épouser ensuite – un cadre de précaution inutile -, Molière use ainsi d’une fonction répétitive qui relève des fondements de sa dramaturgie...

Lire l'article sur hottello

Mediapart

Image de la critique de Mediapart

vendredi 09 novembre 2018

«L’Ecole des femmes» de Molière à l’Odéon: #MeToo itou et avant tout

Par Antoine Perraud

La mise en scène de Stéphane Braunschweig, servie par d’excellents acteurs mis en tension dans une atmosphère sombrement électrisante, hisse L’École des femmes de Molière entre le rire affranchissant et la conscience d’un féminicide à l’œuvre....

Lire l'article sur Mediapart

Rue du Théâtre

Image de la critique de Rue du Théâtre

vendredi 09 novembre 2018

Le possessif possédé - "L'Ecole des femmes"

Par Noël Tinazzi

A l’Odéon, Stéphane Braunschweig met en lumière la brûlante actualité de « L’École des femmes ». Dans le plus grand respect de la langue de Molière....

Lire l'article sur Rue du Théâtre

Télérama.fr

Image de la critique de Télérama.fr

jeudi 08 novembre 2018

“L’Ecole des femmes” grotesque et inquiétante de Stéphane Braunschweig

Par Fabienne Pascaud

Le metteur en scène retrouve son acteur fétiche, Claude Duparfait, pour prendre à bras-le-corps l’explosive comédie de Molière. Le comédien y étincelle en Arnolphe pervers aux côtés d’une Agnès rongée par l’ennui. ...

Lire l'article sur Télérama.fr

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)