Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Ecole des femmes »

L'Ecole des femmes

+ d'infos sur le texte de  Molière

On en parle dans la presse et sur le web

mesmauxdevie.com

Image de la critique de mesmauxdevie.com

samedi 17 novembre 2018

"L'école des femmes", la question de l’Education est aussi cruciale

Par Cerisette

Super spectacle hier soir à l'Odéon, "ce n'était que Molière". Stéphane Braunschweig a choisi une mise en scène actuelle qui n'interdit pas de revenir au contexte....

Lire l'article sur mesmauxdevie.com

Wanderer

Image de la critique de Wanderer

samedi 17 novembre 2018

L'Ecole des marris

Par David Verdier

L'école des femmes est une pièce qui fait mentir son titre, par le choix d'une héroïne solitaire, environnée par une petite société masculine qui n'a de cesse de la contraindre et la convoiter. La mise en scène de Stéphane Braunschweig hésite entre une dimension universelle et approche intimiste. Cette peinture de mœurs contemporaine privilégie le personnage d'Arnolphe, qu'elle peine pourtant à sortir d'une lecture à la fois comique et tragique....

Lire l'article sur Wanderer

Artistikrezo

Image de la critique de Artistikrezo

vendredi 16 novembre 2018

« L’Ecole des femmes » : Arnolphe à bicyclette

Par Hélène Kuttner

A l’Odéon, Stéphane Braunschweig présente la pièce de Molière dans une salle de gym, avec vélos statiques et tests d’efforts. Claude Duparfait à trouvé en Arnolphe un frère qu’il incarne avec un humour proche de la folie et Suzanne Aubert est une Lolita mise sous verre. La pièce est magnifiquement servie ainsi. Une vision décapante  …...

Lire l'article sur Artistikrezo

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

jeudi 15 novembre 2018

Un Molière très #metoo

Par Fabienne Darge

« La femme est le potage de l’homme », assène sans chipoter Alain, le valet de L’Ecole des femmes, exprimant ainsi l’avis de toute la gent masculine de son temps. Mais c’est un potage bien amer pour l’un comme pour l’autre sexe, dans l’excellente mise en scène de la pièce, à la fois drôle et noire, que signe Stéphane Braunschweig en son Théâtre de l’Odéon, à Paris, avant de partir en tournée dans toute la France jusqu’à fin mai....

Lire l'article sur Le Monde.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mercredi 14 novembre 2018

Claude Duparfait: "Je suis fou de Molière"

Par Stéphane Capron

Claude Duparfait et Stéphane Braunschweig retrouvent Molière pour la troisième fois. Après Le Misanthrope en 2003, puis Tartuffe en 2008, voici L’Ecole des femmes à l’Odéon. Claude Duparfait est Arnolphe après avoir été Orgon. L’acteur nous parle de son amour pour Molière....

Lire l'article sur Sceneweb

Figaro

Image de la critique de Figaro

mercredi 14 novembre 2018

L'École des femmes : Stéphane Braunschweig dope Molière sans trahir

Par Armelle Héliot

À l'Odéon, le metteur en scène propose une version insolente de la célèbre pièce. Formidable !...

Lire l'article sur Figaro

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mardi 13 novembre 2018

L’Ecole des femmes à nue de Stéphane Braunschweig

Par Stéphane Capron

Stéphane Braunschweig revient à Molière avec l’Ecole des femmes. Il retrouve l’un de ses acteurs fétiches, Claude Duparfait, inquiétant Arnophle face à la douce Agnès. Une réussite....

Lire l'article sur Sceneweb

Théâtre du blog

Image de la critique de Théâtre du blog

mardi 13 novembre 2018

"L’Ecole des Femmes" - Pathétiques amoureux contemporains

Par Philippe du Vignal

«La peur des femmes, remarque le metteur en scène, transpire de l’œuvre de Molière. Jalousie maladive, possessivité, hantise d’être trompé, désir de domination définitive: les personnages masculins, particulièrement ceux que leur auteur interprétait lui-même (Alceste, Orgon, Arnolphe...) sont des malades habités par cette peur, et qui oscillent entre le ridicule et la terreur...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Philomag.com

Image de la critique de Philomag.com

mardi 13 novembre 2018

Molière, à la bonne école

Par Cédric Enjalbert

En adaptant “L‘École des femmes” de Molière, le metteur en scène Stéphane Braunschweig explore le versant noir de la comédie, sur fond de domination masculine. News paru dans la rubrique Brèves du n° de Philosophie Magazine (version web)....

Lire l'article sur Philomag.com

Marianne

Image de la critique de Marianne

lundi 12 novembre 2018

Quand les femmes étaient à l'école des hommes

Par Jack Dion

A l’Odéon Théâtre de l’Europe, Stéphane Braunschweig met en scène « L’Ecole des femmes », de Molière, comédie satyrique qui préfigure les révoltes féministes contemporaines....

Lire l'article sur Marianne

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)