Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Acte inconnu »

L'Acte inconnu

+ d'infos sur le texte de Valère Novarina

:Entretien avec Guy Régis Junior, le 2 juillet 2015

Marie-Agnès Sevestre : Lors de l’atelier de 2013 avec Valère, comment s’est orienté votre choix vers L’Acte inconnu ?

Guy Régis Junior : Valère Novarina était inscrit dans notre programme d’étude d’ auteurs contemporains à l’Ecole nationale des arts de Port-au-Prince. Ce sont des cours que je dispense depuis mon arrivée en tant que directeur de la section théâtre, où je fais découvrir Heiner Muller, Koltès, Lagarce... Il était évident qu’un auteur comme Valère avait grandement sa place dans cette liste. C’est un prince du langage. Et notre littérature créole est bénie par des écrivains de cet acabit. Je l’ai donc invité à venir croiser Franketienne qui l’avait déjà lu. Et à rencontrer des étudiants, des comédiens pour qu’ils travaillent avec lui sur un de ses joyaux. Ce fut "L’Acte inconnu".

Il y aura finalement très peu de temps de travail, et très peu de moyens, quelles conséquences pensez-vous que cela aura sur votre façon de travailler ?

Je ne crois pas que le théâtre ait besoin de luxe pour être. Il a juste besoin d’humains. Ici, nous avons la chance de croiser un grand auteur. Pour moi, le Molière vivant. Et c’est nous qui sommes venus vers lui. Car le besoin se faisait sentir. Je crois dans un théâtre by any means necessary... Les projets marchent parce qu’on y croie, et non à coup de moyens exorbitants.

Quelle sera votre part de création dans ce spectacle ?

Ma place y est très humble. J’ai voulu créer cette rencontre en réunissant les comédiens autour de Valère qui m’a dit un grand Oui approbateur dès qu’il s’agissait de venir à Port-au-Prince.

Comment voyez-vous l’impact de ce spectacle à Port-au-Prince ?

On le verra dans le cadre du festival des Quatre Chemins en novembre. On laisse d’abord la chance à Limoges, lieu de la première sortie du spectacle. Le festival des Francophonies ainsi que la nouvelle direction du CDN ont très vite cru dans cette création qu’on espère gaie et flamboyante, comme la langue de Valère.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.