Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « L'Absence de père »

L'Absence de père

mise en scène Lorraine De Sagazan

:Présentation

Platonov ou L’absence de Père est une pièce de jeunesse sans titre, démesurée et inachevée, commencée en 1878 par Anton Tchekhov. Il a alors dix-huit ans. La première traduction française est une version courte d’Elsa Triolet publiée en 1962 de manière posthume. Il faut attendre 2004 pour que la première traduction intégrale française d’André Markowicz et de Françoise Morvan soit éditée.

Anna Petrovna attend de nombreux invités dans sa propriété de famille. Peu à peu, ceux-ci arrivent. Voisins, membres de la famille, aristocrates sans le sou, propriétaires fonciers, banquiers, commerçants gravitent autour d’elle et de son domaine. Parmi eux Platonov, un type de classe moyenne devenu instituteur malgré d’autres ambitions et sa femme avec qui il semble s’être marié par ennui ou convention. Platonov, tiraillé entre son mal-être et son désir de vie et objet des projections continuelles de son entourage, provoque, agite, plaisante, déçoit en séduisant et meurt presque par hasard. Les fêtes nocturnes et arrosées dans la propriété qui sera bientôt vendue et ses alentours permettent d’oublier un temps seulement le poids des dettes.

« Tout enfant j’ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires. L’horreur de la vie et l’extase de la vie. » Charles Baudelaire

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.