Accueil de « Juste la fin du monde »

Juste la fin du monde

+ d'infos sur le texte de Jean-Luc Lagarce
mise en scène Michel Raskine

Distribution

Présentation

Louis, trente-quatre ans, est à l’aube de sa mort. Il a peur, mais il a décidé : il retournera voir sa famille. Après un très long silence ponctué de cartes postales, « petites lettres elliptiques », il parlera. Lors d’une ultime visite, il annoncera sa mort prochaine à sa mère, à sa petite sœur Suzanne, et à son frère Antoine. À la discrète Catherine, la femme de celui-ci, il parlera aussi. Mais le retour inespéré du fils aîné dans « la maison de la mère » ranime d’anciennes querelles et de vieux fantômes de famille. Les mots s’empêtrent et les malentendus s’accumulent sous l’œil de la mère, car à la ville, « vous vivez d’une drôle de manière », dit-elle. Digressions, arrêts brusques, redites, la parole est en errance. Chacun tente de rattraper le temps perdu. Expression maladroite de la solitude, du doute, du manque, de l’envie, et de l’amour dissimulé sous un voile de rancœur. Finalement, Louis repart sans avoir pu se livrer, « sans jamais avoir osé faire tout ce mal », emportant à jamais son secret, comme si le silence était la seule issue.

En vidéo

Extrait 1 : Prologue, "Juste la fin du monde", J-L Lagarce, M. Raskine

Dernières critiques

Le Figaro
Mais peuvent-ils le comprendre ?
Image d'une critique concernant Mais peuvent-ils le comprendre ?

Par Armelle Héliot

vendredi 27 novembre 2009

Lemonde.fr
Le spectacle idéal pour découvrir Jean-Luc Lagarce
Image d'une critique concernant Le spectacle idéal pour découvrir Jean-Luc Lagarce

Par Fabienne Darge

dimanche 25 octobre 2009

Prix et distinctions

2008

Molière

Lauréat Spectacle de Théâtre public (Lauréat)