Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Je reviens de la vérité »

Je reviens de la vérité

mise en scène Agnès Braunschweig

On en parle dans la presse et sur le web

regarts.org

Image de la critique de regarts.org

mardi 25 juillet 2017

C’est l’urgence du témoignage

Par Bruno Fougniès

C’est l’urgence du témoignage et sa rareté de plus en plus grande qui est en jeu. L’écriture même de Charlotte Delbo est un appel panique pour lutter contre l’oubli, mais pire encore, contre l’omerta car lutter pour conserver la mémoire de l’horreur des camps de concentration c’est lutter encore et toujours contre les nazis dont le but premier était de faire disparaître toutes traces et tous témoignages de leur génocide.

Lire l'article sur regarts.org

Pianopanier

Image de la critique de Pianopanier

vendredi 14 juillet 2017

Si tu rentres, toi, tu diras

Par Jean-Philippe Renaud

C’est l’histoire d’une affiche, rencontrée le dernier jour du festival d’Avignon 2016, un de ces jours magiques où les âmes encore chaudes du festival, gorgées d’un bonheur nostalgique, se font déjà une joie du prochain. Je l’ai décrochée et je l’ai emportée avec moi. Depuis, elle ne me quitte plus. C’est l’une des plus belles, des plus sensuelles, des plus puissantes affiches du festival.

Lire l'article sur Pianopanier

Latheatrotheque.com

Image de la critique de Latheatrotheque.com

dimanche 17 juillet 2016

Charlotte a vécu avec et pour le théâtre.

Par Geneviève Brissot

Charlotte Delbo, sujet d’études universitaires, commence à être reconnue comme une auteure majeure sur le thème de la déportation et s’impose à l’égale de Primo Lévi, Robert Anselme, Imre Kertesz....

Lire l'article sur Latheatrotheque.com

LaProvence.com

Image de la critique de LaProvence.com

jeudi 14 juillet 2016

Une immersion dans les camps de Auschwitz

Par Audrey Morard

Une immersion dans les camps de Auschwitz à voir jusqu'au 30 juillet à la Salle Roquille....

Lire l'article sur LaProvence.com

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

lundi 11 juillet 2016

Lumière et mots pour conserver la mémoire

Par Julien Avril

Elles ne sont que trois, mais elles représentent toutes ces femmes, résistantes françaises déportées à Auschwitz, faisant partie du convoi du 27 janvier 1943 et qui entrèrent dans le camp en levant le poing et en chantant la Marseillaise. Elles se relaient pour donner corps à ces figures choisies parmi le chœur de 22 personnages rassemblé par Charlotte Delbo pour témoigner si justement du quotidien des camps de la mort dans sa pièce quasi autobiographique. Comment représenter l’horreur des camps d’extermination nazis de la Seconde Guerre mondiale ?

Lire l'article sur I/O Gazette

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

lundi 11 juillet 2016

Pour ne pas oublier

Par Audrey Santacroce

Les poètes ont passé la seconde moitié du xxe siècle à se demander s’il était encore possible d’écrire après Auschwitz. Charlotte Delbo, elle, écrit Auschwitz dont elle revient. La compagnie Prospero Miranda adapte son œuvre « Qui rapportera ces paroles ? » dans « Je reviens de la vérité » pour trois comédiennes, trois femmes déportées.

Lire l'article sur I/O Gazette

Festi.tv

Image de la critique de Festi.tv

samedi 09 juillet 2016

Qui rapportera ces paroles ?

Par Hugo Valat

C'est le titre de la pièce de Charlotte Delbo, résistante, femme de lettres et assistante de Louis Jouvet, qui fut déportée à Auschwitz par le convoi du 24 janvier 1943. L'enjeu de cette œuvre est bien de dire l'indicible et c'est ce que la dramaturge a réussi avec force. Chaque mot de ce texte résonne d'un bruit sourd : celui de l'horreur des camps. En cela, c'est à un véritable témoignage que l'on assiste,...

Lire l'article sur Festi.tv

Théâtre du blog

Image de la critique de Théâtre du blog

mercredi 04 mai 2016

À trois, elles forment un véritable collectif

Par Christine Friedel

Je reviens de la vérité, d’après Qui rapportera ces paroles de Charlotte Delbo, mise en scène d'Agnès Braunschweig Trois comédiennes sur le plateau portent la parole des deux cent-trente femmes du convoi du 25 janvier 1943, dont quarante-neuf reviendront, celle, aussi, de centaines de milliers de résistantes déportées et d’autres femmes exterminées. Trois, premier chiffre du pluriel, d’un pluriel qui s’étend ici à l' infini....

Lire l'article sur Théâtre du blog

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

mercredi 30 mars 2016

La poésie malgré l’horreur

Par Anne Cassou-Noguès

« Je reviens de la vérité » est l’adaptation de « Qui de nous rapportera ces paroles ? », de Charlotte Delbo. Cette pièce est rarement jouée, et pourtant elle est éblouissante. Le texte est d’une exceptionnelle poésie et d’une actualité bouleversante....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)