Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Je ne veux plus »

Je ne veux plus

+ d'infos sur le texte de Magali Mougel
mise en scène Olivier Letellier

:Présentation

Après y avoir présenté trois de ses spectacles (dont le très beau Oh boy ! la saison passée), Olivier Letellier est désormais artiste associé à Chaillot. Pour inaugurer cette collaboration, il propose Maintenant que je sais / Je ne veux plus / Me taire, un triptyque passionné et passionnant sur la thématique de l’engagement.

Ça veut dire quoi, l’engagement ? On s’engage par rapport à soi, aux autres ? L’engagement, c’est intime ou collectif ? Autour de ce thème, Olivier Letellier a réuni trois auteurs et trois comédiennes puis a demandé à chaque duo d’imaginer l’histoire d’une femme engagée. Je ne veux plus retrace celle d'une religieuse qui partage avec tendresse ses souvenirs d’enfance, soudain ébranlés par la découverte d’un lourd secret de famille.

Les deux autres solos, également présentés à Chaillot, suivent eux les traces de Magdalena, farouche opposante politique à la dictature qui sévissait au Brésil dans les années 1980 (Maintenant que je sais) et celles de la belle Angelina, grande bourgeoise brésilienne, qui a passé sa vie à aider d’autres femmes (Me taire).

Ce tryptique s’est nourri de laboratoires menés avec les publics de plusieurs villes de France, dont celui de Chaillot, et s’inscrit dans un vaste projet d’Olivier Letellier autour de l’écriture de plateau. Avec la finesse, l’humour et la profondeur qui caractérisent son théâtre de récit, il réussit avec ces trois pièces à faire réfléchir en riant et s’affirme comme l’un des grands metteurs en scène actuels pour la jeunesse.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.