Accueil de « Je m'appelle Ismaël »

Je m'appelle Ismaël

+ d'infos sur le texte de  Lazare
mise en scène Lazare

On en parle dans la presse et sur le web

Les Inrocks

Image de la critique de Les Inrocks

vendredi 15 mars 2019

“Je m’appelle Ismaël”, l’épopée drolatique et mystique de Lazare

Par Hervé Pons

A la croisée de L’Evangile selon saint Matthieu de Pasolini, de La Vie de Jésus de Bruno Dumont et de L’Arabe du futur de Riad Sattouf – mais aussi de L’Empire contre-attaque et de La Soupe aux choux – Je m’appelle Ismaël, la nouvelle création de Lazare, réemprunte une fois encore la quête existentielle de son auteur, son mal-être, sa soif de reconnaissance, une manière d’être au monde qui ne soit pas extraterrestre, avec la particularité, cette...

Lire l'article sur Les Inrocks

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

lundi 11 mars 2019

Lazare : « Je suis en train de créer, Anne ! »

Par Jean-Pierre Thibaudat

« Je m’appelle Ismaël » est le titre de la nouvelle pièce de Lazare (si, si, le pote à Jésus) qu’il met en scène en retrouvant ses compagnons victorieux de « Sombre rivière » et le renfort de nouvelles recrues. Un spectacle explosif et explosé, plein de mots, de fureurs, de musiques, de danses et d’extravagances....

Lire l'article sur Club de Mediapart

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 11 mars 2019

Ismaël, Jésus, Verlaine et les extraterrestres

Par Marie-José Sirach

La création de Lazare est une parabole filmée, dansée, jouée et en-chantée du monde d’aujourd’hui, propulsé dans un devenir proche. Ou un passé éloigné....

Lire l'article sur L'Humanité

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

mercredi 06 mars 2019

Lazare, Ismaël, Jésus, Nerval, pêle-mêle sur scène

Par Christophe Candoni

Au Théâtre National de Strasbourg, l’auteur et metteur en scène Lazare embarque pour presque trois heures d’ébullition théâtrale. Le spectacle saturant brasse dans la confusion les thèmes de l’identité et du changement....

Lire l'article sur Sceneweb

lafleurdudimanche

Image de la critique de lafleurdudimanche

mercredi 27 février 2019

Une geste électrique et éclectique

Par Rédaction

Pour son deuxième spectacle au TNS  à Strasbourg, deux ans après " Sombre Rivière ", Lazare a mûri pendant deux ans une réflexion post-atten......

Lire l'article sur lafleurdudimanche