Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Jérusalem plomb durci »

Jérusalem plomb durci

+ d'infos sur le texte de  Winter Family

:Une performance de théâtre documentaire

En 2008, à l’occasion des anniversaires simultanés de l’état d’Israël et de la "réunification" de Jérusalem, le duo de musique expérimentale franco-israélien Winter Family a enregistré à Jérusalem la pièce sonore Jérusalem Syndrome produite par les Ateliers de la Création Radiophonique et diffusée sur France Culture en mai 2009.
Ruth Rosenthal et Xavier Klaine ont alors décidé de développer et d’approfondir ce travail et de créer une performance de théâtre documentaire.

En 2009 et 2010, à Jérusalem, ils ont alors enregistré des sons, filmé et récolté des images des cérémonies et des célébrations mémorielles et nationales dans les écoles, les quartiers, les médias et un grand nombre de lieux symboliques de l’Etat d’Israël.

Leur travail de création théâtral a débuté en mai 2010 à la Fonderie du Mans, s’est poursuivi à la Ferme du Buisson, puis s’est achevé à la Fonderie du Mans en juillet 2010. La Première de ce spectacle a eu lieu au 104 à Paris dans le cadre du Festival Impatience (l’Odéon-Ateliers Berthier-104-Télérama) les 16 et 17 juin 2011. Winter Family y a remporté le Prix du Jury du meilleur spectacle.

Adoptant les codes caricaturaux de l’Agitprop, Ruth Rosenthal et Xavier Klaine proposent un spectacle volontairement simpliste et refusent les circonvolutions trop souvent empruntées par les intellectuels israéliens afin d’édulcorer finalement une réalité qui ne le mérite plus.

Chaque son, chaque image ont été enregistrés par Winter Family en Israël. Aussi, chaque parole dite par la jeune femme sur le plateau, tout à la fois témoin, guide et porte-parole, sont la traduction des mots prononcés dans les documents sonores et visuels diffusés autour d’elle. Winter Family répète et traduit les modes opératoires spécifiques utilisés par le régime israélien sur sa propre population.

Winter Family propose une vision hallucinée de la société israélienne et offre au public la possibilité de vivre un pur ‘frisson sioniste’. L’unique vecteur réaliste demeurant alors l’impotente litanie des résolutions de l’Onu diffusée tout au long de la performance.

Enfin, et au-delà même du conflit israélo-palestinien, Winter Family questionne la manipulation des individus pouvant conduire ici jusqu’à leur aveuglement total.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.