theatre-contemporain.net

Accueil de « J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne »

J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne

+ d'infos sur le texte de Jean-Luc Lagarce
mise en scène Chloé Dabert

On en parle dans la presse et sur le web

RFI

Image de la critique de RFI

jeudi 15 février 2018

Lagarce meurt mais ne se rend pas

Par Jean-François Cadet

Jean-Luc Lagarce était comédien, metteur en scène et dramaturge. Il est mort du sida précocement à 38 ans en 1995, et il est aujourd'hui l’un des auteurs français les plus joués et les plus traduits à travers le monde. A tel point que l’administrateur général de la Comédie Française, Eric Ruf, dit de lui qu’il est en train de devenir un classique. Jean-Luc Lagarce nous a laissé des textes d’une beauté et d’une force inouïes, ciselés dans une...

Lire l'article sur RFI

Télérama.fr

Image de la critique de Télérama.fr

samedi 10 février 2018

Jean-Luc Lagarce dialogue avec tout le théâtre

Par Fabienne Pascaud

La jeune metteuse en scène Chloé Dabert dirige avec précision cinq comédiennes magnétiques dans l’adaptation d’une pièce du dramaturge français....

Lire l'article sur Télérama.fr

France Inter, Le Masque et la plume

Image de la critique de France Inter, Le Masque et la plume

mercredi 07 février 2018

La pièce de Largarce divise au "Masque et la Plume"

Par Jérôme Garcin

Jean-Luc Lagarce a écrit cette pièce en 1994, juste après "Juste la fin du monde" (dont Xavier Dolan a tiré un film)... et un an avant sa mort. Elle est jouée actuellement la Comédie Française. Au "Masque et la Plume", certains se sont ennuyé sec, d'autres on été bouleversés… Extraits des échanges....

Lire l'article sur France Inter, Le Masque et la plume

France Culture

Image de la critique de France Culture

dimanche 04 février 2018

Le phénomène Jean-Luc Lagarce

Par Joëlle Gayot

C'est à la page d'un auteur que s'ouvre notre encyclopédie vivante du théâtre. Vivant, Jean-Luc Lagarce ne l'est plus, mais ses textes, eux, le sont bien : auteur le plus joué et adapté, Lagarce suite l'intérêt au-delà des générations. Sa langue circule. Notre invitée est bien placé pour en parler. Avec Alexandra Moreira Da Silva, traductrice en portugais de l’oeuvre de Jean-Luc Lagarce, maître de conférences en Études théâtrales à l’université...

Lire l'article sur France Culture

France Inter

Image de la critique de France Inter

samedi 03 février 2018

Suliane Brahim, magistrale dans la pièce de Lagarce, "J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne"

Par Kathleen Evin

ean-Luc Lagarce raconte dans "J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne" à la Comédie Française le retour ultime du fils (ou du frère) dans la maison familiale, en écho à "Juste la fin du monde" qui a été récemment adaptée au cinéma par Xavier Dolan....

Lire l'article sur France Inter

LeJDD

Image de la critique de LeJDD

vendredi 02 février 2018

Au théâtre cette semaine : "J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne"

Par Annie Chénieux

Retour à la maison pour une mort annoncée. Celle du fils, du frère, chassé il y a des années par le père. Pendant tout ce temps, cinq femmes -la plus vieille, la mère, et les trois sœurs, comme chez Tchekhov- l’ont attendu, espéré, fantasmé. Il est revenu, épuisé, s’est évanoui, elles l’ont porté sur son lit, dans sa chambre. Et elles, comme on le fait quand on veille un mourant, elles parlent, de lui, de sa vie et de leur vie à elles. Mais tout...

Lire l'article sur LeJDD

Culturebox

Image de la critique de Culturebox

jeudi 01 février 2018

Le texte testamentaire de Jean-Luc Lagarce sur scène

Par Bertrand Renard

C’est l’avant-dernier texte de Jean-Luc Lagarce, notre meilleur auteur contemporain de théâtre, avec Koltès, et mort trop tôt, comme lui, du Sida. Texte presque testamentaire sur un jeune homme dont la mère, les trois sœurs commencent à faire leur deuil alors qu’il agonise. Cela s’appelle "J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne"....

Lire l'article sur Culturebox