Accueil de « J'espère ne pas me perdre d'ici ce soir »

J'espère ne pas me perdre d'ici ce soir

+ d'infos sur le texte de Nicolas Richard
mise en scène Agathe Bosch

:Présentation

Une femme décide, à 64 ans, de quitter sa ville bretonne, de tout laisser derrière elle. Déterminée à jouer le tout pout le tout, à tenter le diable, cette femme drôle, allumée par son grain de folie, prend la route de l’Espagne. C'est une force, une sacrée force. Au cours de ce voyage, des bribes du passé lui reviennent : ses métiers, sa vie en Bretagne, sa vie de mère, ses anciennes connaissances, son enfance. Elle parvient dans une ville du Pays Basque espagnol. Sa parole se peuple de corps disparus, de présences avec qui elle communique. Pouvait-elle s'en sortir autrement que par la fuite ?

Ce n'est pas un monstre qui parle, c'est une femme désespérée. Elle pousse son désespoir au-delà des limites normalement autorisées. Elle aurait voulu « juste être là », se sentir bien, ne pas être jugée. Mais voilà, pour ceux de l'extérieur elle est une mauvaise femme, une mauvaise mère. Dans la vie, ça ne se dit pas qu'on déteste ses enfants.

Le portrait affranchi, déroutant, brûlant, de misère et de poisse, mais bouleversant et splendide, d'une femme entravée qui remue ciel et terre pour se sentir vivante.

Cette pièce est produite par le Théâtre de Folle Pensée dans le cadre de la série des créations Portraits avec paysage, un feuilleton de formes et d'histoires. L’auteur choisit une personne et son paysage. Il entre en relation avec elle. Il réalise le portrait de cette personne qu'il ne connaissait pas auparavant, et qui vit dans un endroit précis, dans un environnement physique et matériel, dans des rapports avec des êtres vivants, avec des objets, des matières, des formes, des mots, des idées…

La personne-source est réelle, elle existe. La rencontre entre elle et l'auteur est également réelle, elle a eu lieu. Il ne s'agit pas pour autant d'un reportage ni d’un documentaire, mais d'une fiction théâtrale, d'une mise en fiction du réel. Une voix s'élève, prend corps, résonne dans les théâtres.

Chaque Portrait avec paysage est conçu comme un spectacle autonome et fait l’objet d’une création mobilisant tous les moyens que requiert la réalisation d’un spectacle.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.