Présentation - J'aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe - Julie Gilbert, - lecture Julie Gilbert, - theatre-contemporain.net
Accueil de « J'aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe »

J'aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe

+ d'infos sur le texte de Julie Gilbert
lecture dirigée par Julie Gilbert

:Présentation

Conversation avec... Céline Delbecq et Julie Gilbert

Deux auteures, Céline Delbecq et Julie Gilbert, ont chacune écrit un court texte de 10 minutes sur la thématique du courage, à l’invitation de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, pour le programme intitulé Les Intrépides[1] : Phare pour Céline Delbecq et J’aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe pour Julie Gilbert.

Lors des rencontres Nouvelles Zébrures, les deux auteures vont poursuivre leur conversation autour de ce thème et parler de ce qui les a inspirées. Une façon de se demander en quoi un texte de commande peut s’inscrire dans un projet personnel et d’explorer les arcanes de ce sentiment si commun, la peur, quand il est décliné par deux femmes et qu’elles lui répondent par le courage.

J’aurais préféré avoir un flingue braqué sur la tempe.
Il y a peu de temps encore, « elle » était à la tête. Elle était numéro 2 de la société. Et elle aurait pu continuer à l’être, à « grader » encore et encore. Elle aurait pu, si elle ne s’était pas mise à noter les dysfonctionnements, à alerter sur les erreurs, à s’attaquer courageusement aux problèmes, à tenir tête, malgré les avertissements et les menaces de la Direction.

Notes

[1] Conversation avec Céline Delbecq et Julie Gilbert fait suite au projet Les Intrépides de l’action culturelle de la SACD, piloté par la Commission spectacle vivant, qui a passé commande de formes courtes, à six auteures sur le thème du “Courage”. Les Intrépides ont été présentées le 26 juin 2017 au Théâtre Antoine à Paris, en juillet à Avignon (Conservatoire) et en novembre au Théâtre de Poche à Genève.