theatre-contemporain.net

Accueil de « J'ai des doutes »

J'ai des doutes

François Morel (Conception), Raymond Devos (Texte)


:Dossier Pièce (dé)montée

Auteure de ce dossier Caroline Bouvier, professeure de lettres

Édito

L’hommage est un genre problématique  : souvent posthume, il n’évite pas toujours l’hagiographie et ramène parfois dans l’acceptable et le reconnu des figures qui ont voulu briser les codes et remettre le monde en question. Ainsi de Prévert et de Devos. L’un parce que toujours libertaire, dans une dénonciation constante de la guerre, des armées, des églises, de tous les pouvoirs établis.

L’autre, parce qu’inclassable, artiste hors-normes, révélant l’absurdité des choses et entraînant vers un imaginaire dont on n’est jamais sûr de revenir. Pourtant Yolande Moreau et François Morel ont décidé de rendre hommage à Prévert et à Devos. Invités l’un et l’autre à élaborer un unique spectacle , tous les deux ont choisi de ne pas s’arrêter là et d’approfondir ce que cette première présentation avait fait apparaître. Un lien singulier, soudain établi entre eux, les artistes auxquels ils rendent hommage et un public contemporain. Car s’il s’agit bien sûr de faire revivre des personnalités dont le souvenir s’est aujourd’hui un peu estompé, c’est avant tout la transmission qui est au cœur de l’hommage : des artistes évoquant d’autres artistes, des artistes restituant avec leur sensibilité ce que d’autres artistes leur ont donné, enthousiasmes ou colères inextinguibles.

Afin de faciliter la venue des élèves au spectacle, le présent dossier propose des pistes de travail qui éclairent la singularité des artistes en présence. Quelles ressemblances et quels liens peuvent ainsi se tisser d’une époque à une autre, d’un univers à un autre ?

Sommaire

Avant de voir le spectacle, la représentation en appétit

  • Yolande Moreau et François Morel : deux artistes singuliers
  • Entrer dans l’univers de Jacques Prévert : inventaire
  • « La raison du plus fou » : Raymond Devos
  • Vers le spectacle

Annexes

  • Annexe 1. Portraits chinois

Masquer la bannière