Accueil de « Iphigénie en Tauride »

Iphigénie en Tauride

mise en scène Jean-Pierre Vincent

On en parle dans la presse et sur le web

Revue Etudes

Image de la critique de Revue Etudes

lundi 05 décembre 2016

Iphigénie: du mythe à l'histoire

Par Yvon Le Scanff

La mise en scène de Jean-Pierre Vincent, qui ne construit pas ses personnages sans une attention particulière à leur situation, le jeu de Cécile Garcia Fogel, moléculaire sans nervosité, engagé et incarné mais avec une inquiète fragilité, ne sont pas étrangers à l’impression évidente d’un spectacle qui nous parle et nous dit des choses importantes, qui viennent de loin sans doute puisqu’elles viennent de notre modernité....

Lire l'article sur Revue Etudes

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

dimanche 27 novembre 2016

Iphigénie d’un autre âge

Par Stéphane Capron

Créée pour l’ouverture de la saison 2016/2017 au Théâtre National de Strasbourg, Iphigénie en Tauride achève sa tournée au Théâtre des Abbesses. On a eu énormément de mal à se passionner pour ce spectacle mis en scène par Jean-Pierre Vincent qui sent le théâtre d’un autre temps....

Lire l'article sur Sceneweb

Radio Grenouille

Image de la critique de Radio Grenouille

lundi 03 octobre 2016

Rencontre avec Jean-Pierre Vincent

Par Emmanuel Moreira

Rencontre avec Jean-Pierre Vincent quelques jours après la première de cette nouvelle création au TNS....

Lire l'article sur Radio Grenouille

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

vendredi 16 septembre 2016

Jean-Pierre Vincent ramène Iphigénie sur nos rivages

Par Fabienne Darge

L’héroïne ouvre la saison du Théâtre national de Strasbourg dans une traduction conciliant poésie et jeu de scène efficace.%%% L’héritière des Atrides est toute parole, et cette parole est chant, celui de la douleur de l’exil et de ­la malédiction...

Lire l'article sur Le Monde.fr

Mediapart - Balagan

Image de la critique de Mediapart - Balagan

vendredi 16 septembre 2016

Un petit bois de plaisirs...

Par Jean-Pierre Thibaudat

Jean-Pierre Vincent et ses vieux complices insufflent un air de jeunesse à une pièce de Goethe méconnue en France où il est poétiquement prouvé, avec l’aide d’acteurs de haut-vol, que la femme est bien l’avenir de l’homme. Un spectacle plein de retrouvailles....

Lire l'article sur Mediapart - Balagan

lesechos.fr

Image de la critique de lesechos.fr

jeudi 15 septembre 2016

Les lumières d’Iphigénie au TNS

Par Philippe Chevilley

Sauvée in extremis du sacrifice par Diane, Iphigénie atterrit en Tauride (l'actuelle Crimée) pour exercer les fonctions de prêtresse dans un temple dédié à la déesse. Grâce à son influence bénéfique, le roi Thoas a provisoirement renoncé à la coutume barbare de sacrifier tous...

Lire l'article sur lesechos.fr