Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Invisibles »

Invisibles

+ d'infos sur le texte de Nasser Djemaï
mise en scène Nasser Djemaï

On en parle dans la presse et sur le web

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

mercredi 15 janvier 2020

À la rencontre des Chibanis

Par Claudine Arrazat

La mère de Martin vient de mourir en lui laissant pour tout héritage un coffret en bois, deux noms « docteur Raphael et El Hadj » et une adresse. Il a pour mission de retrouver son père jusqu’à ce jour inconnu de lui. Cette adresse le mène à la rencontre des Chibanis « cheveux blancs » en Arabe....

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

samedi 11 janvier 2020

Debout !

Par Léna Martinelli

Après 226 représentations, trois nominations aux Molières (2014) et le Prix Nouveau Talent Théâtre SACD (2014), « Invisibles » est de nouveau en tournée. Cette pièce, essentielle, porte haut la voix des oubliés. L’occasion de découvrir (ou revoir) ce spectacle magnifique, ainsi que deux autres pièces de Nasser Djemaï présentées à la Colline : « Héritiers » et « Vertiges »....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Image de la critique de Théâtrorama, le panorama du spectacle bien vivant

lundi 10 mars 2014

Dans L'âme des "Cheveux Blancs"

Par Moussa Kobzili

Dans le cadre de l’évènement « Miroirs d’Algérie » au Théâtre des Quartiers d’Ivry, il est un spectacle qu’il ne faut rater pour rien au monde : « Invisibles » du talentueux Nasser Djemaï. C’est tout simplement l’histoire d’un jeune homme, Martin, qui va chercher à dévoiler un lourd secret que lui a légué sa mère, Louise, avant de mourir. Sa quête l’amène à une sorte de foyer Sonacotra pour vieux immigrés algériens à la retraite, des « chibanis »...

Lire l'article sur Théâtrorama, le panorama du spectacle bien vivant

Image de la critique de Théâtres.com

vendredi 07 mars 2014

Miroirs d'Algérie

Par Audrey Jean

A l’occasion de son évènement Miroirs d’Algérie, le Théâtre des quartiers d’Ivry nous gratifie d’une reprise exceptionnelle du texte bouleversant de Nasser Djemaï « Invisibles ». Succès phénoménal de début de saison à Paris et en tournée depuis dans toute la Françe, ce spectacle donne à entendre la voix des chibanis, ces travailleurs de l’ombre perdus entre deux pays. Une magnifique quête de sens et de vérité, à ne manquer sous aucun prétexte !

Lire l'article sur Théâtres.com

Image de la critique de liberation

lundi 14 octobre 2013

Les «Invisibles» gagnent à être vus

Par Frédérique Roussel

Nasser Djemaï raconte avec pudeur ces Maghrébins devenus des retraités fantômes en France....

Lire l'article sur liberation

Image de la critique de Théâtre du blog

vendredi 20 septembre 2013

Les Invisibles, quête initiatique entre songe et réalité

Par Brigitte Rémer

Les Invisibles, quête initiatique entre songe et réalité, texte et mise en scène de Nasser Djemaï. On les appelle les chibanis, ils ont les cheveux blancs et un parcours courageux, chaotique. Ils ont gardé dignité et humour malgré des années de labeur passées en France, déracinés et peu considérés. Ils venaient de l’autre côté de la Méditerranée, d’Algérie. Les années ont passé, ils sont à la retraite, obligés pour percevoir leurs droits de reste...

Lire l'article sur Théâtre du blog

Image de la critique de Allegro Theatre

jeudi 12 septembre 2013

Réussite frémissante

Par Joshka Schidlow

Résolu à accomplir les dernière volontés de sa mère le jeune Martin tente de retrouver un homme au nom maghrébin qu'il devine être son géniteur. Ses recherches le conduisent dans un foyer Sonacotra où vivent cinq Chibanis, cinq "cheveux blancs". Celui qu'il recherche est aphasique. Les quatre autres veillent sur lui. Depuis qu'ils ont été mis au rencart, ils mènent une vie rétrécie. Si l'un d'entre eux accueille le visiteur avec chaleur, sa prése...

Lire l'article sur Allegro Theatre

Image de la critique de Un fauteuil pour l'orchestre

vendredi 19 avril 2013

« Ça te tombe sur la gueule comme une brique… »

Par Solveig Deschamps

Premiers mots de Martin Lorient, la gueule en sang parce qu’il est parti précipitamment de chez le dentiste, coup de fil lui annonçant la mort de sa mère, plus rien sauf cette boîte qu’elle lui a donnée et deux noms qui vont lui permettre de trouver ce père inconnu. La gueule en sang parce qu’agressé et dépouillé juste avant d’arriver au foyer Sonacotra où il va rencontrer ces hommes vieillissant loin de leurs pays, emprisonnés dans leur cinq...

Lire l'article sur Un fauteuil pour l'orchestre

Image de la critique de Télérama Sortir

mercredi 03 avril 2013

une pièce où les dialogues nés de témoignages sonnent juste.

Par Sylviane Bernard-Gresh

A la mort de sa mère, Martin part à la recherche de son père inconnu, qui, selon une lettre laissée par elle en héritage, se trouve dans un foyer Sonacotra, pour travailleurs immigrés. Là, le jeune homme rencontre les “Chibani“, ces vieux Algéri ......

Lire l'article sur Télérama Sortir

Hommage aux Chibanis
Image de la critique de
Ces « invisibles » portent un problème collectif, social et politique, inconnu de nous tous. Et la pièce qui leur est consacrée rend simple et visible leur situation morale et matérielle....

Lire la critique

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)