Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Incandescences »

Incandescences

+ d'infos sur le texte de Ahmed Madani
mise en scène Ahmed Madani

"Incandescences" - Ahmed Madani - Teaser

Dans le sillage d’Illumination(s) et de F(l)ammes, Incandescences, dernier chapitre
de la trilogie Face à leur destin, met en scène 9 garçons et filles nés de parents ayant vécu l’exil et résidant dans des quartiers populaires. Poussés par un vent de liberté, de joie et d’espérance, ils s’adressent à nous avec éloquence, fierté, drôlerie, élégance et nous invitent à découvrir une forme de sociologie poétique inédite de l’amour.

Ce pourrait être douloureux. C’est l’inverse : lumineux et sensible, touchant, ponctué de danses et de chants. Mathieu Perez, le Canard enchaîné

Loin des idées toutes faites, ils offrent un moment d’humanité partagée qui s’ouvre au futur. Agnès Santi, La terrasse

Ahmed Madani clôt ce chapitre de façon lumineuse en projetant un flot d’optimisme et d’espérances bénéfiques. Laurent Schteiner, Theatre.com

Comme une expérience, presque hypnotique, ce bouleversant et atypique spectacle nous prend aux tripes et ne nous lâche plus jamais. Frédéric
Bonfils, Fou d’Art

On se laisse emporter par leur énergie, par leurs aspirations. Et l’on se prend à rêver d’un monde meilleur pour cette jeunesse incandescente et si attachante. Micheline Rousselet, SNES

Aller voir « Incandescences », c’est à la fois se documenter et se purifier le regard sans douleur, au-delà des constructions mentales et généralisations que nous faisons tous.Pierre François, Holybuzz

Détail de la vidéo

  • Durée : 1 minute 58 secondes
  • Lieu : Théâtre 71, Scène nationale de Malakoff
  • Ajoutée le 01/05/2021

Copiez/collez ce code

Copiez/collez ce code (responsive)

Lien direct vers le media

Lien permanent vers cette page/vidéo

Le téléchargement est une fonctionnalité réservée aux abonnés – Je suis abonné(e) Je m'abonne

Le texte par l'auteur

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)