Accueil de « Illusions »

Illusions

+ d'infos sur le texte de Ivan Viripaev
mise en scène Olivier Maurin

On en parle dans la presse et sur le web

Un Fauteuil Pour l'Orchestre

Image de la critique de Un Fauteuil Pour l'Orchestre

vendredi 28 septembre 2018

"Illusions", un manifeste pour l’amour et ses accrocs

Par Victoria Fourel

"Illusions" est à la fois une comédie, une biographie, un manifeste pour l’amour et ses accrocs, où l’émotion et le rire sont les deux faces d’une même pièce. Grâce à des comédiens parfaitement investis et un très beau texte plein de délicatesse, on pardonne les tromperies, et on aime l’amour....

Lire l'article sur Un Fauteuil Pour l'Orchestre

Le Tout Lyon

Image de la critique de Le Tout Lyon

mercredi 26 septembre 2018

De fameuses Illusions au TNP

Par Gallia Valette-Pilenko

Elle est tellement chouette que le TNP reprogramme la pièce de Ivan Viripaev, montée par Olivier Maurin, Illusions, en ouverture de saison. Il faut dire que ce spectacle créé en juin 2016 au théâtre de L'Élysée est un petit bijou que n'ont pas manqué de remarquer les spectatrices et spectateurs du festival d'Avignon cet été....

Lire l'article sur Le Tout Lyon

Pianopanier

Image de la critique de Pianopanier

lundi 23 juillet 2018

Il était une fois l’amour. Ou pas.

Par Stéphane Aznar

"C’est tout le sel de cette pièce écrite par l’auteur russe contemporain Ivan Viripaev : par la grâce d’une écriture absolument virtuose, il met en place progressivement un savant jeu d’illusions, un savoureux système de poupées gigognes, où rien ne s’est vraisemblablement passé comme on nous l’a raconté. "...

Lire l'article sur Pianopanier

Insense

Image de la critique de Insense

samedi 14 juillet 2018

Illusions et amour réciproque

Par Yannick Butel

Olivier Maurin reprend Illusions, texte d’Ivan Viripaev. Un peu moins d’une heure trente où, dans une pratique théâtrale qui emprunte aux formes immersives (on dit aussi participatives), les interprètes de cette comédie-dramatique excellent à raconter une histoire…

Lire l'article sur Insense

M La Scène

Image de la critique de M La Scène

samedi 14 juillet 2018

"Illusions" la force créatrice de l'amour

Par MLB

Au Gilgamesh Belleville, Olivier Maurin, présente Illusions d'Ivan Viripaev. Un quatuor formidable. Émotion. Justesse. Partage. #Off18...

Lire l'article sur M La Scène

M La Scène

Image de la critique de M La Scène

vendredi 13 juillet 2018

Illusions, la force créatrice de l'amour

Par Marie-Laure Barbaud

Olivier Maurin présente Illusions d’Ivan Viripaev. Un quatuor formidable. Un dispositif original qui place le spectateur à la table de la confidence. Émotion. Justesse. Partage

Lire l'article sur M La Scène

L'Alchimie du Verbe

Image de la critique de L'Alchimie du Verbe

vendredi 03 novembre 2017

Une nécessaire profondeur...

Par Louise Rulh

Ce spectacle est une réflexion douce et sensible autant qu’existentielle : du théâtre nécessaire et sans prétention......

Lire l'article sur L'Alchimie du Verbe

petit-bulletin.fr/lyon/

Image de la critique de petit-bulletin.fr/lyon/

mardi 06 septembre 2016

Deux trésors de retour à l'affiche

Par Nadja Pobel

THEATRE & DANSE - Le mal qui gangrène les théâtres avec la multiplication de pièces programmées pour seulement trois ou quatre soirs d'exploitation est contrecarré en cette rentrée par l'Élysée. Son directeur, Jacques Fayard, a décidé de faire revenir deux trésors de la saison der...

Lire l'article sur petit-bulletin.fr/lyon/

petit-bulletin.fr/lyon/

Image de la critique de petit-bulletin.fr/lyon/

mardi 07 juin 2016

La houle sentimentale d'Olivier Maurin

Par Nadja Pobel

THEATRE & DANSE - Olivier Maurin a le goût des pièces délicates et redoutables à mettre en scène. Après le superbe En courant dormez, voici Illusions, récit vertigineux sur l'amour et ce qu'il en reste....

Lire l'article sur petit-bulletin.fr/lyon/

Exitmag.fr

Image de la critique de Exitmag.fr

lundi 06 juin 2016

Le théâtre retrouvé

Par Luc Hernandez

C’est le miracle du metteur en scène, Olivier Maurin : parvenir à une direction d’acteurs d’une délicatesse à travers laquelle le travail n’apparaît jamais. Comme s’il nous donnait l’illusion de jouer à la place des acteurs. Avec ce talent particulier d’effacer les contingences du théâtre pour laisser traverser un texte dans toute la plénitude de ses émotions. ......

Lire l'article sur Exitmag.fr