Accueil de « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée »

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

+ d'infos sur le texte de Alfred De Musset

On en parle dans la presse et sur le web

LaProvence.com

Image de la critique de LaProvence.com

samedi 27 juillet 2019

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée (inventif et réjouissant)

Par Angèle Luccioni

Article réservé aux abonnés

Lire l'article sur LaProvence.com

Bulles de Culture

Image de la critique de Bulles de Culture

mardi 23 juillet 2019

Un choix audacieux

Par Fred Chavot

Classique, vous avez dit classique ? Cette version d’Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée par la compagnie Le Homard Bleu prouve combien le texte de Musset résonne encore de nos jours. Le décalage assumé décoiffe : la marquise porte une jupe en cuir et le Comte un bonnet orange ! Matthias Fortune Droulers et Anne-Sophie Liban font preuve d’une énergie trépidante pour défendre cette joute amoureuse. Je comprends pourquoi devant le théâtre,...

Lire l'article sur Bulles de Culture

France Inter

Image de la critique de France Inter

dimanche 21 juillet 2019

Le masque et la plume au Festival d'Avignon : Acte II

Par Jerôme Garcin

Nos critiques de nouveau sur la scène d'Avignon pour livrer leurs impressions sur \"Blanche-Neige\" de Marie Dilasser et Michel Raskine, \"L’Odyssée\" de Blandine Savetier, \"£¥€$\" de Ontroerend Goed, \"Sous d’autres cieux\" par Maëlle Poésy, \"Points de non-retour\" par Alexandra Badea, \"La Maison de thé\" par M. Jinghui......

Lire l'article sur France Inter

Tous les Théâtres

Image de la critique de Tous les Théâtres

dimanche 21 juillet 2019

Une mise en scène des plus inventives mais un texte respecté à la lettre.

Par Régis Gayraud

Si le texte d’Alfred de Musset dans lequel un Comte (Matthias Fortune Droulers) révèle son amour à une Marquise (Anne-Sophie Liban) est respecté à la lettre, c’est par sa mise en scène endiablée des plus originales, que se démarque cette version de la pièce. Ici, point de cheminée mais un écran d’ordinateur sur lequel s’affiche un feu crépitant, point de livre mais un Smartphone…

Lire l'article sur Tous les Théâtres

Toute la culture

Image de la critique de Toute la culture

mercredi 24 avril 2019

Une modernisation réussie de Musset

Par Mélanie Tlmt

Un marivaudage pétillant sur l’intemporalité de l’amour à voir au Lucernaire, porté par ses deux comédiens, Matthias Fortune Droulers et Anne-Sophie Liban ! Une personne ...

Lire l'article sur Toute la culture

M La Scène

Image de la critique de M La Scène

dimanche 31 mars 2019

Une comédie connectée

Par Marie-Laure Barbaud

Au Lucernaire, Anne-Sophie Liban et Matthias Droulers proposent une mise en scène décapante de la comédie d'Alfred de Musset, Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée....

Lire l'article sur M La Scène

ManiThea

Image de la critique de ManiThea

vendredi 17 août 2018

Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée

Par Rédacion

Nous profitons ce soir de sa belle programmation en découvrant la proposition d’une jeune compagne. Le texte de Musset étant très court, je suis assez curieuse de découvrir comment ils ont réussi à…...

Lire l'article sur ManiThea

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

dimanche 05 août 2018

Transposition burlesque

Par Gilles Costaz

Matthias Fortune Droulers et Anne-Sophie Liban nous donnent une version furieusement modernisée...

Lire l'article sur WebThéâtre

La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chans

Image de la critique de La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chans

jeudi 19 juillet 2018

Phénomène atmosphérico-théâtral dans lequel coulent à "flow" les mots d'Alfred de Musset

Par Isabelle Lauriou

Pas besoin de clim' au Paradis puisque la tête est dans les nuages. Le Homard bleu offre à Alfred de Musset, un très bel hommage. C'est le paradis oui ! Et à défaut d'y trouver la plage… il fera toujours rêver puisque l'amour y triomphera toujours… qu'il soit blanc ou bleu....

Lire l'article sur La Revue du Spectacle, le magazine des arts de la scène et du spectacle vivant. Infos théâtre, chans

La Grande Parade

Image de la critique de La Grande Parade

mardi 17 juillet 2018

Le jeu de l’amour et tout l’bazar… ou L’amour est mort ? Vive l’amour !

Par Guillaume Chérel

Si l’amour vous intéresse encore, si vous avez envie, et besoin de rire, avec une pièce rafraîchissante et pleine d’énergie, c’est « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée » qu’il vous faut....

Lire l'article sur La Grande Parade