Accueil de « Hors jeu »

Hors jeu

+ d'infos sur le texte de Enzo Cormann
mise en scène Philippe Delaigue

:Présentation

« Le monde c’est vous ce n’est déjà plus moi… »

Hors jeu nous entraîne dans la dérive d’un ingénieur quinquagénaire au chômage, soudain rendu seul responsable de sa situation. Quand l’exclusion devient le problème des seuls exclus et qu’il ne reste que la violence en partage…

« D’abord il faut que vous m’aidiez moi qui suis mort à prendre la parole »

Hors jeu nous propose l’expérience d’une forme unique : un acteur et dix haut-parleurs nous invitent à traverser les derniers mois de la vie d’un homme. La musique et la réalisation sonore prennent en charge tous les souvenirs d’un mort : les personnages, les situations et climats qu’il convoque. Notre imagination devient l’écran, l’écrin de cette histoire qui se déplie devant nous, mais aussi par nous.

« Alors tout est déjà perdu et si tout est perdu je n’ai plus rien à perdre »

Hors jeu est une tragédie des temps modernes. Ici, pas de palais ou de frère à venger, mais notre époque aussi réclame son lot de sacrifiés. Hors jeu ausculte le coeur de la tragédie ; lorsque chacun en est réduit au rôle qui lui est assigné. Comme dans une tragédie, les évènements s’enchaînent, nous enchaînent et il n’y a de promesse que la mort. Nous n’avons jamais de doutes sur l’issue fatale des tragédies, mais elles nous passionnent depuis toujours comme un témoin subversif de leur temps.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.