Accueil de « Franchir la nuit »

Franchir la nuit

Rachid Ouramdane (Chorégraphie)

On en parle dans la presse et sur le web

Inferno

Image de la critique de Inferno

lundi 24 septembre 2018

« Franchir la nuit » Jeux d’eau.

Par Emmanuel Serafini

Depuis 1996 et la création de son solo 3 avenue de l’espérance, c’est peu de dire que Rachid Ouramdane a créé des œuvres chorégraphiques et plastiques mémorables. Les danses qu’il a inventées restent. Ce qu’on retient aussi ce sont les espaces dans lesquels il va les inscrire. On se souvient de Skull*cult avec sa combinaison et son casque de moto où il endossait un personnage qui fascina. On garde en mémoire les écrans d’un autre solo Loin/Fare et entre ces deux pièces, tout un monde

Lire l'article sur Inferno