Accueil de « Final cut »

Final cut

Myriam Saduis (Conception)

On en parle dans la presse et sur le web

Le Monde.fr

Image de la critique de Le Monde.fr

samedi 27 juillet 2019

Théâtre et danse : nos 20 spectacles préférés à Avignon

Par Fabienne Darge

Dans le « in » comme dans le « off », les journalistes du « Monde » qui ont couvert la 73e édition du festival ont sélectionné des œuvres marquantes en tournée prochainement. "Partant du plus intime, Myriam Saduis tisse avec une constante justesse de ton un spectacle bouleversant sur la manière dont l’histoire, en l’occurrence celle de la colonisation, peut briser la raison des individus." F. Darge....

Lire l'article sur Le Monde.fr

RFI

Image de la critique de RFI

jeudi 25 juillet 2019

Avignon, clap de fin pour le In, mais le Off continue...

Par Pascal Paradou

Bilan de cette 73ème édition avec son directeur Olivier Py et zoom sur quelques spectacles du Off, dont Final Cut de Myriam Saduis...

Lire l'article sur RFI

M La Scène

Image de la critique de M La Scène

jeudi 18 juillet 2019

Prendre le pouvoir sur son passé

Par Marie-Laure Barbaud

Myriam Saduis, auteur, metteuse en scène & comédienne présente au Théâtre La Manufacture, Final Cut, une pièce qui, dans un montage serré, conjugue mémoire individuelle et collective. Celle du colonialisme, de la Guerre d’Algérie, du protectorat tunisien....

Lire l'article sur M La Scène

Club de Mediapart

Image de la critique de Club de Mediapart

dimanche 07 juillet 2019

Festival d’Avignon : entre France et Maghreb, deux fortes quêtes d’identité

Par Jean-Pierre Thibaudat

« Points de non -retour (Quais de seine) » d’Alexandra Badea et « Final cut » de Myriam Saduis sont des pièces à l’affiche du Festival d’Avignon. L’une dans le In , l’autre dans le Off. A travers des histoires familiales entre deux pays, les deux spectacles passent par les massacres du 17 octobre 1961 à Paris. Des zones d’ombre où l’une se perd un peu et l’autre fait mouche....

Lire l'article sur Club de Mediapart

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

vendredi 21 juin 2019

Myriam Saduis a la mémoire qui planche

Par Anaïs Heluin

Dans Final Cut, Myriam Saduis se livre pour la première fois à un récit intime. À une exploration en profondeur, mais non sans humour, d’une histoire familiale pleine de trous et de tragédies. Entre France, Italie et Tunisie. Le spectacle, présenté au festival Carthage Dance à Tunis est à l’affiche de la Manufacture dans le Off à Avignon....

Lire l'article sur Sceneweb

La Presse de Tunisie

Image de la critique de La Presse de Tunisie

mercredi 19 juin 2019

Quand le corps se raconte

Par Asma Drissi

« Final Cut » de Myriam Saduis n’est pas un simple récit de vie, c’est un regard juste et distancié, intelligent et bouleversant sur un pan de l’Histoire de la Tunisie et de la France, une période de l’Histoire qui a façonné les territoires aussi bien géopolitique que personnel et émotionnel. Asma Drissi...

Lire l'article sur La Presse de Tunisie

Axelle Mag

Image de la critique de Axelle Mag

mardi 27 novembre 2018

Trame, famille, patries : "Final Cut", une pièce-enquête

Par Véronique Laurent

"Final Cut", ou comment des décisions de géopolitique impactent les parcours individuels, qui se fracassent de façon inexorable....

Lire l'article sur Axelle Mag

Le Soir Plus

Image de la critique de Le Soir Plus

lundi 19 novembre 2018

Final cut L’empire d’une mère

Par Catherine Makereel

Un père disparu, une mère happée par la folie et une existence déracinée, entre la France et la Tunisie : Myriam Saduis reconstruit son histoire familiale. Une (en)quête des origines pour interroger l’héritage du passé. Ne sommes-nous que la carte et le territoire dessinés par nos parents ?

Lire l'article sur Le Soir Plus

RTBF Culture

Image de la critique de RTBF Culture

lundi 19 novembre 2018

"Final Cut" - Un solo (accompagné) au bord du gouffre.

Par Christian Jade

La confidence émouvante et distanciée de Myriam Saduis s’inscrit dans un paysage à trois "mouvements d’identité". Isabelle Pousseur, directrice du Théâtre Océan Nord offre une libre parole à une métisse franco-tunisienne et deux Africaines qui......

Lire l'article sur RTBF Culture