Accueil de « Fauves »

Fauves

+ d'infos sur le texte de Wajdi Mouawad
mise en scène Wajdi Mouawad

On en parle dans la presse et sur le web

Art au Présent

Image de la critique de Art au Présent

mercredi 19 juin 2019

Fauves, une pièce volontairement feuilletonesque

Par Marius Baulieu

L'actuel directeur du théâtre de la Colline revient avec Fauves, une pièce volontairement feuilletonesque, aux multiples rebondissements tous plus improbables les uns que les autres. Si le spectateur est tenu en haleine par ces ficelles scénaristiques, la sensation de trop de tout aura raison de nous et nous laissera avec le sentiment d'avoir vu une saison entière d'une série télé intitulée Fauves....

Lire l'article sur Art au Présent

Le Courrier

Image de la critique de Le Courrier

mercredi 19 juin 2019

Apesanteur et liberté

Par Mathieu Menghini

Connaître l’Homme, en débrouiller le mystère afin d’orienter favorablement son devenir: telle semble être l’une des missions propres à la science. La biologie, la psychologie, la sociologie, l’anthropologie empruntent toutes une lunette différente dans leur auscultation de notre espèce, démêlant régularités et variables en des strates diverses de l’individu et des sociétés. Il arrive que l’art cherche à les seconder. Le théâtre frontal, notamment...

Lire l'article sur Le Courrier

Blogger.com

Image de la critique de Blogger.com

jeudi 13 juin 2019

Des Lions en cage

Par Margaux Coratte

Avec son nouveau spectacle Fauves, représenté au théâtre de la Colline du 9 mai au 21 juin 2019, Wajdi Mouawad met une fois de plus en scène une fresque familiale monstrueuse plongeant au plus profond de la noirceur des relations humaines. Le dramaturge choisit cette fois-ci d’écrire des fragments qui s’articulent autour de révélations glaciales.

Lire l'article sur Blogger.com

Le Bruit du off tribune

Image de la critique de Le Bruit du off tribune

vendredi 07 juin 2019

Une nouvelle fresque familiale qui questionne encore et toujours, le poids de l’héritage, de l’Histoire

Par Marie Velter

Après le si percutant « Tous des Oiseaux », Wajdi Mouawad nous embarque dans une nouvelle fresque familiale qui questionne encore et toujours, le poids de l’héritage, de l’Histoire, des crimes passés, des névroses familiales. Dans un registre bien à lui,

Lire l'article sur Le Bruit du off tribune

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

jeudi 30 mai 2019

Des «Fauves» dans la jungle des sentiments

Par Ève Beauvallet

Tentons un résumé : Eve s’est suicidée quand elle a compris que le père de l’enfant qu’elle porte n’est autre que son propre grand-père québécois dont elle ne pouvait connaître l’identité puisque son père à elle ne savait pas qui était son père à lui, puisque la grand-mère d’Eve (juive)...

Lire l'article sur Libération.fr

Les Trois Coups

Image de la critique de Les Trois Coups

samedi 25 mai 2019

Qui veut faire la bête, fait parfois l’ange

Par Laura Plas

Si ces fauves semblent tourner parfois dans la cage des obsessions thématiques et formelles de Wajdi Mouawad, leurs rugissements défient les diktats de notre temps en pariant sur une narration feuilletonesque ambitieuse et en osant rage et ferveur. Inégal....

Lire l'article sur Les Trois Coups

Télérama.fr

Image de la critique de Télérama.fr

vendredi 24 mai 2019

Avec “Fauves”, Wajdi Mouawad règle ses comptes avec les femmes

Par Fabienne Pascaud

L’auteur-metteur en scène et patron du Théâtre national de la Colline n’a peur de rien…...

Lire l'article sur Télérama.fr

WebThéâtre

Image de la critique de WebThéâtre

vendredi 24 mai 2019

Barbarie versus amour

Par Corinne Denailles

Wajdi Mouwad souffle le chaud et le froid ; assister à un de ses spectacles tient du suspens tant il est capable de surprendre. Après la tétralogie...

Lire l'article sur WebThéâtre

La Croix

Image de la critique de La Croix

jeudi 23 mai 2019

Wajdi Mouawad lâche ses « Fauves »

Par Jeanne Ferney

Après « Tous des oiseaux », grand succès public et critique, le directeur du Théâtre national de La Colline déploie la tragédie d’une famille empoisonnée par les non-dits. Une fresque ambitieuse, mais indigeste....

Lire l'article sur La Croix

lelitteraire.com

Image de la critique de lelitteraire.com

jeudi 23 mai 2019

Les embri­ga­de­ments de l’histoire familiale

Par Chris­tophe Giolito

Dans un appar­te­ment à la déco­ra­tion soft, une scène de dis­pute, le couple fait l’amour ; fina­le­ment elle le tue. La musique est mélo­dra­ma­tique. Il s’agit bien d’une scène, qu’on revoit sous plu­sieurs angles : on assiste au tour­nage d’un film, puis à son mon­tage. Nous sommes dans le monde d’Hyppolite, le cinéaste ; on découvre son uni­vers men­tal à tra­vers le bégaie­ment de ses repré­sen­ta­tions....

Lire l'article sur lelitteraire.com