Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Falaise »

Falaise

Camille Decourtye (Conception), Blaï Mateu Trias (Conception)

On en parle dans la presse et sur le web

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

jeudi 27 février 2020

«Falaise», une tribu qui tombe à  pic

Par Gilles Renault

Mêlant théâtre, cirque et danse, la nouvelle création de la compagnie Baro d’Evel brosse de pittoresques métaphores de l’effondrement du monde....

Lire l'article sur Libération.fr

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

samedi 01 février 2020

Falaise, la vaste et sombre féérie de Baro d’Evel

Par Anaïs Heluin

Avec Falaise, la compagnie franco-catalane Baro d’Evel continue de repousser les limites du cirque équestre. Fascinant ballet pour huit interprètes, un cheval et des pigeons, cette nouvelle création questionne la chute avec un humour et une férocité splendide....

Lire l'article sur Sceneweb

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

jeudi 30 janvier 2020

Fugue bichromatique en cirque majeur

Par Mathieu Dochtermann

Comme un contrepoint qui vient répondre à un thème, « Falaise » compose le second volet d’un diptyque commencé avec « Là ». Entre citation et renversement, il présente une autre face du même geste artistique, partant du noir au lieu de partir du blanc, du plein au lieu du vide, du groupe au lieu......

Lire l'article sur I/O Gazette

La Grande Parade

Image de la critique de La Grande Parade

lundi 20 janvier 2020

Falaise : une performance aux arts mêlés

Par Julie Cadilhac

Falaise, de la compagnie Baro d’evel, est le second volet d’un diptyque initié avec « Là ». Baignée de noir et blanc inspiré de la fureur d’Antonio Tapiès (peintre, sculpteur, essayiste et théoricien de l'art espagnol d'expression catalane) et des gravures sur bois expressionnistes, cette pièce aux arts mêlés séduit par sa poésie et son onirisme aussi singuliers que percutants....

Lire l'article sur La Grande Parade

Le Soir Plus

Image de la critique de Le Soir Plus

mercredi 30 octobre 2019

"Falaise" accroche notre monde au bord du précipice

Par Catherine Makereel

Une pièce en blanc et noir pour huit humains, un cheval et des pigeons : gare au vertige ! Baro d’Evel poursuit son diptyque....

Lire l'article sur Le Soir Plus

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)