Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Epilogue d'une trottoire »

Epilogue d'une trottoire

mise en scène Thierry Bedard

:Dédicace

à la fierté d’Ange et d’Haritiana,
à la beauté sucrée de Tantely - le miel -,
à l’intelligence d’Hélène, pour oublier ses larmes,
à la douceur de son amie Hanta, et de son bébé Tojo, qui dort sous des cartons avenue de l’Indépendance quand sa maman se vend aux hommes dans les recoins de l’Ambassade de France,
à la violence de Lanto, sale et sauvage, et malade,
à la tristesse de Mbola, de Marina, qui regrette de ne pas être sage-femme,
à la tristesse de Mathilde, discrète, et résignée,
à la force de Sonia, qui “bosse très fort” et parle français comme un soldat,
à la drôlerie de Nirina,

pour ne pas oublier les rires de Lucia et de Lucie, le sourire de l’enfance de Princi, et les rares insultes au ”wazaha” et à son ami de Tamatave.

et,
à la douce folie d’Aicha, et de “ses” sept filles au bar-hôtel le Glacier, qui dansent chaque nuit pour ne pas perdre leurs vies.

à toutes les prostituées du quartier de Tsaralalana à Tananarive, qui vivent et survivent dans la dignité.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je suis abonné(e) Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.