Accueil de « En avant, marche ! »

En avant, marche !

Frank Van Laecke (Mise en scène), Alain Platel (Mise en scène), Steven Prengels (Direction musicale)

On en parle dans la presse et sur le web

Camellia Burows

Image de la critique de Camellia Burows

lundi 18 juillet 2016

Jouissif.

Par Camellia Burows

Une fanfare, ainsi que neuf musiciens, des comédiens dont un danseur, un brin de folie pour ce spectacle explosif. La fanfare devient, sur scène, la métaphore de la vie, des relations humaines. Frisant parfois le burlesque, mais aussi la douceur mélancolique, ce joyeux bazar foutraque, mélange d’individus, emploie des fanfares locales pendant la tournée. Les musiciens de la fanfare londonienne, que j’ai croisés ensuite, par hasard, m’ont expliqué avoir répété les morceaux sans réelles indications sur les volontés des metteurs en scène.

Lire l'article sur Camellia Burows

Marche ou crève…
Image de la critique de
''Né de la collaboration renouvelée d’Alain Platel et Frank Van Laecke (qui avaient enchanté avec ''Gardenia'' en 2010), ainsi que du compositeur Steven Prengels, le dernier fruit de l’arbre Ballets C de la B éclot en fanfare : après le cabaret, c’est la structure de l’harmonie municipale qui sert de point de départ à un spectacle flamboyant qui questionne avec humour et profondeur notre capacité à être ensemble.''...

Lire la critique

Image de la critique de 24heures.ch/

samedi 29 août 2015

Au Jorat, Vidy lance sa saison en fanfare

Par Gérald Cordonier

Bouleversante. Mélancolique et poétique; pittoresque et carnavalesque. Cruelle, aussi. Existentielle, avant tout. En avant, marche!, la nouvelle création du chorégraphe belge Alain Platel et de son compatriote metteur en scène Frank Van Laecke, est l’événement de la rentrée scénique vaudoise. Monté ce printemps à Gand et présenté au Festival d’Edimbourg cette semaine

Lire l'article sur 24heures.ch/

Action parallèle

Image de la critique de Action parallèle

mardi 23 juin 2015

Alain Platel ne laisse certainement pas le spectateur indifférent

Par Sophie Rieu

Alain Platel nous a habitués aux interprètes atypiques. Et c’est peut-être parce qu’il fut par le passé orthopédagogue, en contact avec des enfants handicapés, qu’il sait mieux que personne saisir au vol l’éclat et la fragilité du hors norme. Ses spectacles sont généralement à fleur de peau et corps. Et c’est bien là que se révèle leur splendeur et singularité.

Lire l'article sur Action parallèle