Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)
Accueil de « Doreen »

Doreen

+ d'infos sur le texte de David Geselson
mise en scène David Geselson

On en parle dans la presse et sur le web

LeJDD.fr

Image de la critique de LeJDD.fr

jeudi 16 mars 2017

Doreen : l’amour jusqu’à la mort

Par Annie Chénieux

Comme si on était chez eux… En pénétrant dans la salle du haut du Théâtre de la Bastille, là où David Geselson avait créé en 2015 En route-Kaddish, le public se retrouve invité à partager un moment de vie. On est dans un salon, celui de la maison de Vosnon habitée par André Gorz et sa femme Doreen. Elle est là, qui propose de prendre un verre et grignoter un biscuit, lui est là aussi, chez lui, c’est-à-dire dans la salle, parmi les spectateurs....

Lire l'article sur LeJDD.fr

froggydelight.com

Image de la critique de froggydelight.com

dimanche 12 mars 2017

En parcourant "Lettre à D"

Par Philippe Person

Accueilli par David Geselson et Laure Mathis eux-mêmes, le spectateur aura avant les "trois coups" le droit au verre de l'amitié agrémenté de noix de cajou ou de chips. Il s'installera sur des chaises tout autour de ce qui pourrait être l'intérieur des Gorz et, avant que "Doreen" commence, il aura l'occasion de donner un coup d'oeil aux nombreux livres qui parsèment l'espace scénique....

Lire l'article sur froggydelight.com

Sceneweb

Image de la critique de Sceneweb

samedi 11 mars 2017

Chez Doreen comme chez nous

Par Christophe Candoni

En s’inspirant de Lettre à D. d’André Gorz publié en 2006, David Geselson invente ce qu’auraient pu être les échanges du couple formé par le philosophe et sa femme au fil de leurs cinquante-huit ans d’amour et de vie commune interrompus par la maladie et la mort dans Doreen, une proposition aussi touchante que troublante....

Lire l'article sur Sceneweb

Coup de théâtre

Image de la critique de Coup de théâtre

vendredi 10 mars 2017

Doreen par David Geselson, métaphysique du couple

Par Judith Sibony

Le spectacle qu’a créé David Geselson autour de Doreen Keir, femme de l’écrivain André Gorz, est un exploit poétique mais surtout galant. J’emploie ici ce mot au sens des héros chevaleresques pour qui la galanterie était une véritable éthique : placer la femme au-dessus de tout, n’en déplaise à tous les critères de la société ou de la notoriété, simplement au nom de l’amour....

Lire l'article sur Coup de théâtre

Toutelaculture

Image de la critique de Toutelaculture

lundi 27 février 2017

[Interview] David Geselson à l'occasion de, Doreen

Par Amelie Blaustein Niddam

A quelques jours de la première de Doreen au Théâtre de la Bastille nous avons rencontré le metteur en scène, auteur et acteur David Geselson, dans ses terres… au Théâtre de la Bastille...

Lire l'article sur Toutelaculture

Journal La Terrasse.fr

Image de la critique de Journal La Terrasse.fr

mardi 21 février 2017

Dernier fragment d’un discours amoureux

Par Anaïs Heluin

Après En route Kaddish, qui a marqué avec succès ses débuts dans l’écriture et la mise en scène, David Geselson adapte Lettre à D. du philosophe André Gorz. Une bouleversante archéologie d’un amour fou....

Lire l'article sur Journal La Terrasse.fr

Journal Ventilo

Image de la critique de Journal Ventilo

vendredi 27 janvier 2017

Décrire le monde. Rencontrer l’humanité.

Par Barbara Chossis

Après le succès de En Route Kaddish, également programmé aux Rencontres l’an passé, David Geselson présentait quant à lui sa deuxième création, Doreen, imaginée autour de Lettre à D., du philosophe et journaliste français André Gorz, poignant chant d’amour de l’écrivain à sa femme Dorine, atteinte d’une maladie incurable. Geselson et Laure Mathis — d’un naturel désarmant, et particulièrement touchante — incarnent tendrement le couple qui évolue d...

Lire l'article sur Journal Ventilo

lecloudanslaplanche

Image de la critique de lecloudanslaplanche

jeudi 15 décembre 2016

L’œuvre a posteriori

Par Suzanne Beaujour

Le public est convié à participer à l’élaboration d’un mythe et à la conception d’un amour qui tient du mythologique parce qu’il fraye avec l’absolu : il ne fut aliéné qu’à la vie, n’aliéna aucun sujet et resta donc durable. David Geselson et sa compagnie se risquent à faire revivre le verbe de deux êtres liés au point de sceller leur destin sur la même couche : vie et mort firent somme toute partie d’une seule et même question...

Lire l'article sur lecloudanslaplanche

Mediapart - Balagan

Image de la critique de Mediapart - Balagan

lundi 12 décembre 2016

Le pot des adieux

Par Jean-Pierre Thibaudat

A partir de « Lettre à D. » d’André Gorz, dans « Doreen » David Geselson et Laure Mathis nous invitent dans le salon où Gérard (André Gorz) et Doreen (sa compagne anglaise) vivent près de nous leur ultime soirée intime pleine de réminiscences amoureuses....

Lire l'article sur Mediapart - Balagan

Libération.fr

Image de la critique de Libération.fr

jeudi 17 novembre 2016

Un chant d'amour Gorz et âme

Par Ève Beauvallet

S’inspirant de la «Lettre à D.» du philosophe à sa femme, David Geselson recrée avec pudeur les derniers instants d’intimité du couple qui se suicida en 2007....

Lire l'article sur Libération.fr

Ne plus afficher cette publicité - Je m'abonne - Je suis abonné(e)