Accueil de « Des territoires (... et tout sera pardonné ?) »

Des territoires (... et tout sera pardonné ?)

+ d'infos sur le texte de Baptiste Amann
mise en scène Baptiste Amann

:Édito

Des territoires (... Et tout sera pardonné  ?) constitue le troisième volet d’une trilogie dont le projet fut initié en 2013. Au cours de ces six années, les trois spectacles ont réuni la même troupe d’acteurs, issus pour la plupart de l’ERACM (École régionale d’acteurs de Cannes et Marseille), comme le metteur en scène lui-même, Baptiste Amann

Cette fresque retrace l’histoire d’une fratrie. Les trois pièces correspondent à trois journées consécutives : la veille de l’enterrement des parents, le jour de l’enterrement, le lendemain de l’enterrement. Chacune est traversée par un anachronisme permettant de questionner les concepts de révolution, d’identité, d’héritage et d’engagement  : cela à travers trois moments clés de l’Histoire, la Révolution française, la Commune de Paris, la révolution algérienne.

L’écriture de Baptiste Amann tisse un lien entre Histoire, géographie et théâtre. Au cœur de son travail se posent donc des questions liées au temps, à la mémoire mais aussi à la scénographie, depuis l’espace d’un territoire jusqu’à celui du plateau.

Les liens entre Histoire et théâtre interrogent les rapports entre le réel et la fiction. Si les deux se mêlent, nous faisant passer de l’un à l’autre, le metteur en scène choisit de transposer les éléments fictifs sur le plateau de manière réaliste, tandis que les événements historiques sont convoqués de manière plus théâtralisée. C’est à l’intérieur de cette friction du réel et de la fiction, présente dans l’écriture comme dans la mise en scène, que Baptiste Amann parle de la révolution.

Mais il s’agit aussi d’une écriture qui pense l’espace, à la fois géographique et scénique, d’une écriture qui nous plonge dans le même temps à l’intérieur et à l’extérieur. En posant la scène comme un espace géographique, Amann souhaite précisément questionner la banlieue  : depuis une géographie territoriale jusqu’à des espaces vécus, il nous donne à voir des lieux qu’on habite, ce qu’on y fait, et comment on les réinvente.

Ce dossier propose des pistes de travail et d’analyse centrées essentiellement sur le troisième volet de la trilogie, avec l’appui des deux premières pièces qui composent cette fresque (Nous sifflerons la Marseillaise et D’une prison, l’autre) afin de mettre en évidence la démarche d’ensemble de l’auteur-metteur en scène.

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.